Têtes d’affiche. Leuthard chez Macron? Berset face à son destin.

Doris Leuthard face à Emmanuel Macron ? Le premier tête-à-tête des présidents – annoncé le 3 juillet à Paris – est reporté (« Le Temps » du 27 juin, « Bund » et « Tages-Anzeiger » du 29). Oui, il y a de l’affinité entre ces centristes. En Suisse, la démocrate-chrétienne Doris Leuthard – dans le Conseil fédéral à 7 – pilote entre 2 socialistes (vice-président Alain Berset, Simonetta Sommaruga), 2 libéraux-radicaux (démissionnaire Didier Burkhalter, Johann Schneider-Ammann) et 2 UDC (Ueli Maurer, Guy Parmelin). En France, Macron, fondateur de « La République en marche », fédère des gens de partout. Pour le reste, les deux systèmes diffèrent en tout.  Ou presque. Promesse.Continue reading

Tessin contre Romandie. Sadis, Cassis, Maudet et les autres. Duels cruels.

Suisse italienne contre Suisse romande ! La succession du Conseiller fédéral neuchâtelois Didier Burkhalter – ce 20 septembre – y fonce. Côté tessinois, les libéraux-radicaux Laura Sadis (ex-Conseillère nationale et Conseillère d’Etat), Ignazio Cassis (chef du groupe parlementaire fédéral) et Christian Vitta (actuel Conseiller d’Etat) ont des arguments. Côté romand, Pierre Maudet (Conseiller d’Etat GE) pourrait créer un vrai suspense. Mais  Isabelle Moret (Conseillère nationale VD), Jacqueline de Quattro (Conseillère d’Etat VD) et Laurent Favre (Conseiller d’Etat NE) ont leurs atouts. L’exigence « femmes » et d’autres thèmes s’y mêleront. Il faudra du souffle.Continue reading

Succession Burkhalter contre retraites Berset. Belprahon et Sorvilier. Merkel et Schulz.

Septembre torride ! Le 20, le Parlement élit une nouvelle Conseillère fédérale ou un nouveau Conseiller fédéral. Elle ou il succédera au Neuchâtelois Didier Burkhalter. Un libéral-radical PLR. Le 24, le peuple tranche de la réforme des retraites défendue par Alain Berset, le Conseil fédéral et la majorité du Parlement. Or, le gros du PLR la refuse (256 non, 5 oui, 4 abstentions, à Granges SO). Mais, en Suisse romande surtout, des PLR minoritaires la soutiennent. Alors ?Continue reading

Succession Burkhalter. Choc gauche-droite. Sadis, Cassis, Vitta et les autres.

Ecoutez Christian Levrat ! Pour le président socialiste, la Suisse est gouvernée « à droite ». Ecoutez Christoph Blocher ! Pour le stratège UDC, elle pencherait « à gauche ». La succession du libéral-radical Didier Burkhalter au Conseil fédéral, ce 20 septembre, en dira plus. Car Burkhalter est parfois soupçonné, « à droite », de faire le jeu du « centre-gauche ». Lui et la présidente PDC Doris Leuthard seraient capables – murmurent certains – de faire alliance avec les deux socialistes (Simonetta Sommaruga, Alain Berset) et de mettre en échec l’autre libéral-radical (Johann Schneider-Ammann) et les deux UDC (Ueli Maurer, Guy Parmelin). Vrai ou faux ?  Continue reading

PBD: soucis de Gasche et Widmer-Schlumpf. Langues: la leçon du Roi des Belges.

Sérieux, les soucis du Parti bourgeois démocratique ! A fin 2015, ce PBD perd la Grisonne Eveline Widmer-Schlumpf, figure stratégique du Conseil fédéral. Puis, il fléchit dans plusieurs cantons. A fin juin, le Conseiller national bernois Urs Gasche, ex-Conseiller d’Etat, se retire (« Bund » du 21 juin). Le PBD est une scission centriste de l’UDC. 2007 : l’éviction de Christoph Blocher par Eveline Widmer-Schlumpf la provoque. 2008 : le PBD se lance. Eveline Widmer-Schlumpf et Samuel Schmid y adhèrent. Ce PBD fera de bonnes élections en 2011, de moins bonnes en 2015. Ressemble-il trop au PDC ou aux libéraux-radicaux PLR ? A creuser.Continue reading

Largués, Schneider-Ammann, Maurer et Parmelin? Oubliés, Tessinois et Romanches?

Qui faut-il pousser hors du Conseil fédéral ? Seraient ciblés Johann Schneider-Ammann (21% d’avis positifs contre 69% d’avis négatifs, « SonntagsBlick » du 18 juin), Ueli Maurer (27% / 59%) et Guy Parmelin (31% / 49%). Seraient épargnés la présidente Doris Leuthard (61% / 28%), Simonetta Sommaruga (47% / 41%) et Alain Berset (44% / 34%). Le démissionnaire Didier Burkhalter, lors de précédents pointages, était bien noté. Théorique ? Car c’est le Parlement, non le Peuple, qui élit les Sages. Et puis, arrive-t-il à l’opinion de se montrer trop sévère ? Qui se trompe ?Continue reading

Moutier-Jura: de Petitpierre à Sommaruga. Femmes: Laura Sadis au Conseil fédéral?

Moutier ! La cité quitte Berne pour le Jura par 51,7% de voix. Ce sera la 2e ville de ce canton. Est-ce l’ultime étape du divorce Berne-Jura ? D’autres communes seraient tentées (Belprahon, Sorvilier). Sûr : c’est le redécoupage le plus ambitieux depuis 1848. Plébiscites en 1974-1975. Vote fédéral de 1978. Entrée en souveraineté de 1979. Transferts de Laufon de Berne à Bâle-Campagne en 1993, de Vellerat de Berne au Jura en 1996 (puis, fusion avec Courrendlin et Rebeuvelier en 2017). Mais refus d’un nouveau canton formé du Jura et du Jura bernois en 2013. La Berne fédérale – entre Max Petitpierre, Kurt Furgler, Dick Marty, Simonetta Sommaruga et d’autres – s’engage fortement. Point final ?     Continue reading

Populismes hauts et bas. Trump et l’Est. Le Pen et l’Ouest. Berset en Thurgovie.

Ignazio Cassis ou qui ? Le nouveau ou la nouvelle ministre suisse – succédant à Didier Burkhalter – butera sur des « populismes » en formes diverses.  Certains sont à la hausse. En Amérique du Nord, le président isolationniste Donald Trump – excentrique Républicain – plaide contre les immigrés. En Europe de l’Est, des tendances voisines triomphent. La Hongrie (Viktor Orban). La Pologne (Jaroslaw Kaszynski). Ou même la République tchèque (Bohuslav Sobotka). L’Union européenne pourrait sévir. Qui gagnera ?Continue reading

Qui? Cassis le Tessinois? Maudet le Genevois? Lassé de l’Europe, Burkhalter?

Ignazio Cassis le Tessinois ! Pierre Maudet le Genevois ! Tels sont deux des favoris libéraux-radicaux PLR à la succession du Neuchâtelois Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Ignazio Cassis, chef du groupe parlementaire, paraît placé. Car, depuis le départ du PDC Flavio Cotti en 1999, la Suisse italienne attend. Cassis en serait le 8e élu. D’autres peuvent surgir ou revenir comme – par exemple – Christian Vitta (Tessin), Isabelle Moret (Vaud), Pascal Broulis (Vaud aussi) ou Christian Lüscher (Genève encore). Une candidature PDC n’est pas exclue. Actuellement, l’Exécutif est formé de 4 Alémaniques (PDC Doris Leuthard, socialiste Simonetta Sommaruga, UDC Ueli Maurer, PLR  Johann Schneider-Ammann) et 3 Romands (PLR Burkhalter, socialiste Alain Berset, UDC Guy Parmelin). Déséquilibre ?Continue reading

Vague Macron? Mais voyez de Gaulle. Berlusconi et Renzi. Blocher et Levrat.

Emmanuel Macron ! Le président français – vainqueur annoncé des élections des 11 et 18 juin – est une rareté. En un temps record, sa « République en marche » centriste éclipse les partis établis avant elle. Pour la 5e République, seul le parti de Charles de Gaulle – « Les Républicains », aujourd’hui – réussit pareille performance. C’est lui qui résiste le moins mal à la vague Macron. Phénomène.Continue reading