« Gouvernement de l’ombre »? Leuthard, Berset et le Collège en danger?

Surchargés, les 7 Conseillers fédéraux ? Si oui, consolidons leurs Secrétaires généraux ! Les Sages en décident ainsi à fin 2016 (« Bund » et « Tages-Anzeiger », 5 avril). Certains en redoutent un « Gouvernement de l’ombre ». Car plusieurs Secrétaires ont des couleurs. Voyez les libéraux-radicaux Benno Bättig 艾福瑞 (Affaires étrangères) et Stefan Brupbacher (Economie, Formation). L’UDC Nathalie Falcone (Défense). Le PDC Toni Eder (Environnement, Transports). Le socialiste Matthias Ramsauer (Justice et Police). Plus les sans-parti Rahel von Känel (Finances) et Lukas Bruhin (Intérieur). Mais tous échappent aux élections du Parlement. Danger ?Continue reading

Corina Casanova, la Romanche, part. Succession « à droite »?

 

Corina Casanova, au revoir ! La première Chancelière fédérale romanche part. 11 Chanceliers et 2 Chancelières se succèdent depuis 1848. Elus par le Parlement, ils pilotent l’état-major du Conseil fédéral. Souvent, leur couleur coïncide avec celle de la majorité du Gouvernement. Les six premiers sont libéraux-radicaux (1848-1943). Puis, on diversifie. Voyez les PDC Oskar Leimgruber (1943-51), Karl Huber (1968-81) et Corina Casanova (2007-15), le socialiste Walter Buser (1981-91). D’autres radicaux s’intercalent : Charles Oser (1951-67), François Couchepin (1991-99) et Annemarie Huber-Hotz (1999-2007). Sûr : le Parti fondateur de la Suisse moderne est très présent.Continue reading