AVS « Au secours! » Initiative Maillard. Or et argent de la BNS. Choc de 2002.

AVS forte ? L’Union syndicale suisse de Pierre-Yves Maillard et ses alliés visent les bénéfices de la Banque nationale. Initiative lancée. Bénéfices exceptionnels. Revenus tirés des intérêts négatifs. Cantons protégés. Indépendance monétaire de la BNS assurée. Le lancement de cette initiative pourrait coïncider avec le vote populaire de cet automne sur la dernière réforme officielle de l’AVS. Hausse de 64 à 65 ans de la retraite des femmes. Avec compensations. L’USS et ses alliés la rejettent. Le score s’y annonce serré. Il s’agit enfin de contrecarrer la chute des rentes de la prévoyance professionnelle obligatoire (2e pilier). On s’inquiète.Continue reading

BNS pour l’AVS? USS et UDC alliés? Maillard et Heer ensemble? Berset superstar?

Union syndicale suisse et Union démocratique du Centre – alliés ? Pierre-Yves Maillard et Alfred Heer – ensemble ? Deux initiatives voisines pour le financement de l’AVS par la Banque nationale suisse pourraient fuser (« Matin Dimanche », « SonntagsZeitung », « SonntagsBlick »). L’argent serait pris sur les montants engrangés grâce aux intérêts négatifs. Entre 2 et 4 milliards de francs. Ils s’ajouteraient aux 4 milliards versés aux Cantons, aux 2 milliards à la Confédération. Attention ! Les recettes de la BNS peuvent fluctuer. Aujourd’hui, deux tiers de ses gains vont aux Cantons, un tiers à la Confédération. A ne pas pénaliser.Continue reading

AVS et 2e pilier en danger. On cherche « Bourgeois Utiles ». Ce qui relance l’espoir.

Alerte ! Deux réformes de l’AVS et de la Prévoyance professionnelle obligatoire (2e pilier) sont à nouveau menacées. Ce serait au Parlement ou face au Peuple. L’AVS bute sur l’augmentation de la retraite des femmes de 64 à 65 ans et ses compensations. La Prévoyance professionnelle, elle, se heurte à la baisse du taux de conversion et des rentes – à leurs compensations aussi. On voit mal les compromis gagnants. A gauche, la colère est perceptible. Le Conseiller fédéral Alain Berset est au front.Continue reading

AVS – Maillard et les Jeunes libéraux-radicaux. Femmes et travailleurs âgés – fragiles.

AVS – match du siècle ? Deux initiatives rivales s’entrechoquent. L’Union syndicale suisse de Pierre-Yves Maillard et ses alliés proposent une 13e rente AVS. 137 550 signatures. Les Jeunes libéraux-radicaux de Matthias Müller et les leurs, eux, souhaitent la retraite à 66 ans pour les femmes et les hommes. Puis, l’indexation à l’espérance de vie. 66 ans en 2032. 67 ans en 2043. 68 ans en 2056. 145 000 signatures. Aujourd’hui, la retraite est de 64 ans pour les femmes, de 65 ans pour les hommes. Jusqu’à quand ?Continue reading

AVS. Les femmes à 65 ans. Les compensations. Les inégalités. Le vote populaire.

Quelle AVS ? Hausse de la retraite des femmes de 64 à 65 ans ? Le Conseil national – comme le Conseil fédéral et le Conseil des Etats – maintient le cap. A 124 contre 69. L’AVS y gagnerait 1,2 milliard de francs. Or, l’opposition reste ferme. Refus précédents en 2004 et 2017. Car des inégalités béantes – en défaveur des femmes – résistent. Rentes de prévoyance professionnelle (2e pilier). Salaires. Si les femmes recevaient les mêmes salaires que les hommes, affirme Barbara Gysi (PSS), l’AVS y trouverait 825 millions. Beaucoup dépendra des compensations. Surtout pour les femmes à bas revenus. 700 millions selon le Conseil fédéral. 430 millions selon le Conseil des Etats. 670 millions selon le Conseil national. Suffisant ?Continue reading

13e rente AVS. Maillard et la porte de sortie. Des projets « irréformables ».

Initiative – 13e rente AVS ? L’Union syndicale suisse de Pierre-Yves Maillard et ses alliés annoncent 137.000 signatures (« Blick », « Tribune de Genève », « 24 Heures »). Son coût est estimé entre 2 et 3,5 milliards de francs. Son financement pourrait puiser dans la TVA et la Banque nationale. Mise en vigueur espérée : dans les 2 ans. Tout cela surgit dans le sillage de plusieurs échecs. Un nouveau projet bute sur l’augmentation de la retraite des femmes de 64 à 65 ans et sur ses compensations. S’y ajoute la chute des rentes de prévoyance professionnelle obligatoire (2e pilier). Alerte ?Continue reading

Prix du congé parental. Percées de politique sociale. Socialistes et Conseil fédéral.

Congé parental à 22 semaines ? La Commission fédérale pour les questions familiales affine son modèle (rts). Coût : 1,3 milliard de francs. Financement : allocations pour perte de gain (APG). Ce modèle engloberait les 14 semaines de congé maternité (vote en 2004) et les 2 semaines de congé paternité (vote en 2020). 6 semaines iraient au père et les 16 autres se répartiraient entre les parents. La Commission se fonde sur des modèles en Norvège et en Islande. A qui le dernier mot ?Continue reading

AVS – contre les femmes? Conseil des Etats – « à droite »? Suffrage féminin – ce qui reste.

AVS ? Le projet de révision va-t-il trébucher sur les femmes ? Une Commission du Conseil des Etats suscite des colères. Sa version est moins favorable aux femmes que celle du Conseil fédéral. La hausse de la retraite des femmes de 64 à 65 ans est maintenue. Les compensations pour celles approchant de la retraite sont réduites de 700 à 440 millions de francs. Une retraite anticipée commencerait à 63 ans (non à 62). Seules les rentes pour couples auraient droit à une amélioration (1,55 d’une rente de célibataire). Or, les rentes de femmes seraient déjà inférieures d’un tiers à celles des hommes. Une pétition en ligne de l’Union syndicale suisse – président Pierre-Yves Maillard – réunit 225.000 signatures. Protestation.Continue reading

Sursaut? Paternité et gardes d’enfants. AVS et vieillesse. Berset, Rossini et les autres.

Suisse sociale – sursaut ? Le congé-paternité à 2 semaines et la fiscalité des gardes d’enfants, ce 27 septembre, relancent les réformes. Tous deux seraient gagnants (selon GFS/SSR et Tamedia). Mais les opposants ne seraient pas du même bord. Contre le congé-paternité, ils seraient « de droite ». Contre la fiscalité des gardes d’enfants (jugée trop favorable aux « riches »), ils seraient « de gauche ». Les scores du 27 septembre pèseront lourd. Continue reading

Coronavirus et « revenu de base » – relance. Pouvoir agricole – Parmelin, l’UDC, les autres.

Coronavirus ? La pandémie relance-t-elle le « revenu de base inconditionnel » ? Le programme de l’ONU pour le développement propose une version centrée sur les plus pauvres du Tiers Monde (« Bund »). 138 pays concernés. 3 modèles. Ailleurs, d’autres variantes sont mises sur orbite. Finlande (la plus avancée). Espagne. France. Italie (« 5 Etoiles »). Pape François. Même, paraît-il, Donald Trump aux Etats-Unis. Objections financières ? Risque de corruption ? De détournements de fonds ? A creuser.Continue reading