64% pour Alain Berset. Popularité à haut niveau. Démission non.

Alain Berset – restez ! 64% des Suissesses et des Suisses ne souhaitent pas la démission du Conseiller fédéral fribourgeois et socialiste (Sotomo, NZZ am Sonntag). 36% y seraient favorables. C’est dans les rangs UDC qu’ils sont les plus nombreux. Ils sont minoritaires ailleurs. La cote de popularité de Berset, elle, se maintiendrait. Derrière Elisabeth Baume-Schneider (PSS Jura) et Viola Amherd (Centre Valais). Devant Albert Rösti (UDC Berne), Guy Parmelin (UDC Vaud), Karin Keller-Sutter (PLR Saint-Gall), Ignazio Cassis (PLR Tessin). Qui s’étonne ?Continue reading

La peau d’Alain Berset. « Blick », Ringier et lui. Le sommet et les élections.

Qui aura la peau d’Alain Berset ? Le Président de la Confédération 2023 se prépare-t-il une année difficile ? Cette fois, ce sont les liens de son Département de l’Intérieur avec le « Blick » et le groupe de presse Ringier qui font la une. Des informations sensibles sur les mesures « Covid » leur seraient parvenues. Sont évoqués Peter Lauener (ex-chef de la communication du Département) et Marc Walder (Directeur de Ringier). Enquête. Parlement alerté. Cette affaire en suit d’autres. Indiscrétions touchant le dossier « Crypto » (où se retrouverait Lauener). Pilotage d’avion en France dans une zone interdite. Histoire de chantage. Grave ?Continue reading

2023 – où va la Suisse? EBS et Rösti élus. Entre recomposition et bétonnage.

Elections 2023 – où va la Suisse ? Le Conseil fédéral sera-t-il recomposé ? Ou bétonné ? Avec l’UDC Albert Rösti et la PSS Elisabeth Baume-Schneider, le Parlement semble parier sur la stabilité. On en reste à la formule partisane de 2015. Soit 2 UDC (désormais Guy Parmelin et Albert Rösti), 2 PSS (Alain Berset et Elisabeth Baume-Schneider), 2 PLR (Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter) et une Centriste (Viola Amherd). Donc, 2 sièges pour chacun des 3 grands partis, un siège pour le 4e. « Magique » ?Continue reading

Conseil fédéral déséquilibré? Langues. Grandes villes. Concentration de Sages.

Déséquilibré – le Conseil fédéral 2023 ? Curieusement, ce n’est pas la nouvelle répartition des Langues qui dérange vraiment. C’est-à-dire 4 Latins sur 7. Jurassienne Elisabeth Baume-Schneider, Tessinois Ignazio Cassis, Vaudois Guy Parmelin et Fribourgeois Alain Berset. Contre 3 Alémaniques seulement. Haut-Valaisanne Viola Amherd, Saint-Galloise Karin Keller-Sutter et Bernois Albert Rösti. Car la Suisse latine ne forme pas un bloc. Francophones, Italophones et Romanches affichent des différences – parfois importantes. Voyez l’ouverture sur l’Europe et le monde. La Suisse alémanique, elle, n’est pas très homogène non plus. C’est d’ailleurs un Parlement à majorité alémanique qui élit les 7 Sages. Alors ?Continue reading

Elisabeth Baume-Schneider – sensation. Albert Rösti – attendu. Latins – 4 sur 7.

UDC Albert Rösti – 131 voix au 1er tour. PSS Elisabeth Baume-Schneider – 123 voix au 3e. Tels sont les 120e et 121e membres du Conseil fédéral. Le Parlement élit. Ils rejoignent Alain Berset (PSS), Guy Parmelin (UDC), Ignazio Cassis (PLR), Viola Amherd (Centre) et Karin Keller-Sutter (PLR). Berset devient Président pour 2023 (140 voix), Amherd Vice-Présidente (207). La composition partisane reste inchangée. 2 UDC, 2 PSS, 2 PLR, 1 Centriste. Répartition des Départements le 8 décembre. Elections générales – 2023. Gare !Continue reading

Rösti et Herzog en tête. La gauche pour Vogt. Evi Allemann regrettée.

Alfred Rösti et Eva Herzog indétrônables ? Le Bernois UDC et la Bâloise PSS sont-ils toujours les favoris à la succession d’Ueli Maurer et Simonetta Sommaruga au Conseil fédéral ? Si le Peuple élisait le Gouvernement, ce pourrait être le cas (Sotomo/SonntagsBlick). Rösti battrait le Zurichois Hans-Ueli Vogt (50% contre 43%). Herzog, elle, vaincrait la Jurassienne Elisabeth Baume-Schneider (51% contre 32%). Ils rejoindraient Guy Parmelin (UDC), Alain Berset (PSS), Ignazio Cassis (PLR), Karin Keller-Sutter (PLR) et Viola Amherd (Centre). Mais c’est le Parlement des 246 qui élit. Ce 7 décembre. Rappel. Trois initiatives pour l’élection du Conseil fédéral par le Peuple sont rejetées en 1900, 1942 et 2013. Attention !Continue reading

UDC – Rösti ou Vogt. PSS – Herzog, Allemann ou Baume-Schneider, sans Jositsch.

Quelle succession Ueli Maurer ? Le Groupe parlementaire UDC – à Hérémence (VS) – propose un « ticket » à deux. Albert Rösti (BE) et Hans-Ueli Vogt (ZH). L’un est ancien Président de l’UDC, l’autre professeur de droit. Rösti favori ? Certains lui reprochent son comportement conciliant, ses nombreux mandats, sa proximité avec le monde du pétrole. Cela dit, le stratège UDC Christoph Blocher – toujours influent – n’y oppose pas de veto. Sont écartés : Michèle Blöchliger (NW), Werner Salzmann (BE, coiffé par Vogt) et Heinz Tännler (ZG). L’UDC est le seul grand parti à n’avoir jamais eu de Conseillère fédérale. Le Parlement élit les deux nouveaux Sages le 7 décembre.Continue reading

Albert Rösti et Eva Herzog favoris? L’imprévisible. Le souffle des nouveaux.

Conseil fédéral – quels favoris ? Voyez la succession UDC d’Ueli Maurer. Albert Rösti (BE) mènerait – devant Hans-Ueli Vogt (ZH), Werner Salzmann (BE), Michèle Blöchliger (NW) et Heinz Tännler (ZG). Prenez la succession PSS de Simonetta Sommaruga. Eva Herzog (BS) prendrait l’avantage sur Evi Allemann (BE), Elisabeth Baume-Schneider (JU) et Daniel Jositsch (ZH). Mais gare aux 18 et 26 novembre ! Les groupes parlementaires UDC et PSS proposent. 7 décembre. Le Parlement élit. Tout peut se passer. Y compris l’imprévisible. Les « durs » de l’UDC tenteront de déstabiliser Albert Rösti. Le choix féministe de la présidence PSS se heurtera à des résistances – au Parlement surtout. Car rien n’est sûr.Continue reading

Rösti – sauvé? Herzog et Allemann – face à Baume-Schneider, Jositsch?

Conseil fédéral – quelles successions Ueli Maurer et Simonetta Sommaruga ? Le Parlement des 246 tranche le 7 décembre. Mais les étapes préparatoires sont décisives. Et d’un, les groupes parlementaires proposent. Groupe UDC le 18 novembre. Groupe PSS le 26. « Tickets » à 2 ou 3. Et de deux, d’autres groupes peuvent se livrer à des auditions. Et de trois, le Parlement élit à bulletins secrets. Surprises parfois. Il arrive au Parlement d’élire des non-candidats. Avec des conséquences imprévisibles.Continue reading

Atout Elisabeth Baume-Schneider. La candidate. L’audace. Le Jura.

Oui, la Jurassienne Elisabeth Baume-Schneider est candidate au Conseil fédéral. Succession socialiste Simonetta Sommaruga. Née en 1963. Ministre du Canton du Jura 2003-2015. Elue au Conseil des Etats en 2019. Francophone maîtrisant l’allemand et le suisse-allemand. Son Canton du Jura – tout comme Uri, Schwyz, Nidwald ou Schaffhouse – n’a jamais eu de Conseiller fédéral. Aucun des « pères » du Canton n’y accédera. Ni Roland Béguelin. Ni Roger Schaffter. Ni François Lachat. En 1999, le PDC Jean-François Roth fait des voix lors de la succession Flavio Cotti (TI). Elu Joseph Deiss (FR). Elisabeth Baume-Schneider ? Election le 7 décembre.Continue reading