Méthode Pedro Sanchez. Unité et division des Nations. 4 Langues et 26 Cantons.

Pedro Sanchez. Le Premier ministre socialiste sauve-t-il l’unité de l’Espagne? La défaite du 12 mai des indépendantistes de Catalogne est peut-être un signe. Loi d’amnistie. Politique d’apaisement. La manière Sanchez paraît payante. Dans le monde démocratique et occidental, les tensions ne sont pas rares. Au Canada, deux référendums du Québec se soldent en 1980 et 1995 par des échecs des souverainistes (non 59,6%, 50,58%). En Grande-Bretagne, les partisans de l’indépendance de l’Ecosse subissent un revers en 2014 (non 55,3%). En Belgique, la transformation de 1970 du pays en Etat fédéral semble adoucir certaines ambitions séparatistes. Tensions contenues?Continue reading

Pedro Sanchez. L’Espagne et la Catalogne. La Suisse et son « Sonderbund ».

Espagne 2024. Pedro Sanchez, Premier ministre socialiste depuis 2018, reste. Un moment, il réfléchit à démissionner. Une enquête judiciaire touchant son épouse en est la cause. La droite et l’extrême-droite espagnoles le surveillent. Relations avec Podemos et l’extrême-gauche. Plus encore, apparente bienveillance à l’égard des indépendantistes catalans. Un vote d’amnistie divise l’Espagne. De prochaines élections régionales en Catalogne sont au programme ce 12 mai. Car l’Espagne se montre ferme avec les revendications séparatistes. Suspense.Continue reading

Polarisation 2024. Blocher. « Sonderbund ». « Kulturkampf ». Grève générale.

« Polarisée », la politique suisse? Les politologues Rahel Freiburghaus, Adrian Vatter et Pascal Sciarini en font une analyse troublante (Tamedia). Oui, les écarts entre les grands partis y sont plutôt larges en comparaison internationale. De la gauche à la droite. Verts historiques, PSS, Verts libéraux, Centre, PLR, UDC. Avec le virage « droitier » imposé par Christoph Blocher à l’UDC depuis la fin des années 1980, cette « polarisation » semble même s’être durcie.Continue reading

Place fédérale et Prairie du Grütli – à qui? Conseil fédéral – quels « privilèges »?

A qui la Place fédérale? Haut lieu de la démocratie suisse. En face du Palais du Parlement. Propriété de la Ville de Berne. Eh bien, le Conseil national refuse d’envisager sa vente. Par 123 contre 63 (« Bund »). Une polémique naît en 2020 lors de son occupation par des activistes du Climat. La Ville de Berne, Ville de centre-gauche, décide en 2021 d’en adapter le règlement. Des manifestations y sont autorisées, y compris pendant des sessions parlementaires, sous conditions. L’UDC Christian Imark, lui, propose à la Confédération d’engager des négociations pour sa vente. Ville de Berne et Conseil fédéral n’y verraient pas d’intérêt. Statu quo donc.Continue reading

13e rente AVS – écart resserré. Dieu et les « sans-religion » – forte partie.

13e rente AVS – l’écart se resserre. Oui 61%, Non 36%. Sondage SSR/GFS. Votation du 3 mars. L’initiative de l’Union syndicale suisse et de ses alliés trouverait des majorités, non seulement au PSS et chez les Verts historiques, mais aussi à l’UDC et au Centre. Rejet au PLR et chez les Verts libéraux. Certes, le oui global garde l’avantage. Mais il est moins triomphal que dans le sondage Tamedia du 17.1. Oui 71%, Non 28%. Attention! Il y faut la double majorité Peuple-Cantons. L’écart se resserre aussi pour l’initiative des Jeunes PLR pour une hausse de la retraite à 66 ans, puis selon l’espérance de vie. Oui 41%, Non 53%. Contre 35%/61% chez Tamedia. Remontée ardue? Les risques de l’initiative pour les personnes âgées sur le marché du travail pourraient peser lourd. Mais qui sait?Continue reading

Maillard-Blocher à l’Albisgüetli. Europe et 13e rente. Ponts et fossés.

Albisgüetli 19 janvier – Pierre-Yves Maillard face à Christoph Blocher. Le Président de l’Union syndicale suisse et Conseiller aux Etats socialiste est l’invité de l’UDC zurichoise (Tages-Anzeiger, 6.1). Blocher, stratège UDC, sera là. Avant Maillard, Viola Amherd et Beat Jans avaient décliné l’invitation. L’une est Présidente de la Confédération 2024, l’autre nouveau Conseiller fédéral. Ce sommet Maillard-Blocher intervient à un moment particulier. Vote du 3 mars sur l’initiative USS pour une 13e rente AVS et relance des négociations entre la Suisse et l’Union européenne. Pur hasard?Continue reading

1er Août 1291 sans rival. Constitution du 12 septembre 1848 dans l’ombre.

1er Août sans rival. Le Conseil des Etats refuse de faire du 12 septembre un deuxième jour férié. C’est la date de l’application de la Constitution fédérale de 1848. La première. Suisse démocratie d’avant-garde. Conseil fédéral à 7 têtes. Conseil national et Conseil des Etats. Séparation des pouvoirs. Référendum obligatoire. Révisions totales en 1874 et 1999. Référendum facultatif et Initiative populaire bientôt. Le 12 septembre férié est une idée du centriste Heinz Siegenthaler. Oui du Conseil national (94 à 82, 6 abstentions). Non du Conseil fédéral. Coûts redoutés. Rejet tacite.Continue reading

Suisse 2023. 1848 moins rassembleuse que 1291? Fissures toujours?

Suisse 2023. La Constitution fédérale du 12 septembre 1848 est-elle moins rassembleuse que le Serment du Grütli du 1er Août 1291? Voyez ces dissonances repérées lors du 175e anniversaire de la Constitution (NZZ, Tamedia). L’unanimité des acteurs n’est pas toujours au rendez-vous. Les grincements seraient plus perceptibles chez certains élus de la droite UDC qu’ailleurs. Qui s’étonne?Continue reading

12 septembre 1848. Constitution sans pressions du dehors. Suisse libre.

12 septembre 1848. 175 ans. C’est une Suisse libre qui se donne sa première Constitution fédérale. Les puissances étrangères sont prises de vitesse. Plusieurs affrontent des mouvements de contestation. Les événements suisses, eux, sont fulgurants. Tant la Guerre du « Sonderbund » en 1847 que la rédaction de la Constitution de 1848 sont réglées dans un temps record. Cette Constitution s’inspire en partie des Etats-Unis de 1787. Conseil des Etats et Conseil national. Sénat et Chambre des Représentants. Cela dit, la Constitution de 1848 est très « suisse ». Tout comme le seront ses révisions de 1874 et 1999.Continue reading

175 ans. Constitution et « Sonderbund ». Vainqueurs et vaincus. Destins.

12  septembre. La Constitution fédérale à 175 ans. Sa version de 1848 naît de la Guerre civile du « Sonderbund ». 1847. Les Cantons libéraux-radicaux y défont sept Cantons catholiques-conservateurs. Lucerne, Uri, Schwyz, Unterwald, Zoug, Fribourg, Valais. Guillaume-Henri Dufour dirige l’armée fédérale. 1848. Constitution acceptée. 72,8%. 15,5 Cantons pour. 6,5 Cantons contre. Cette liste diffère en partie de l’ex-« Sonderbund ». Appenzell RI et Tessin y voisinent avec Uri, Schwyz, Unterwald, Zoug et Vaiais. Fribourg et Lucerne, donnés acceptants, rejoindront le camp catholique-conservateur. Le Tessin? Anti-« Sonderbund », lui aurait posé des condition sur les douanes. Constitution révisée en 1874 et 1999.Continue reading