Lauber/Procureur. Süssli/Rebord/Armée. Meyer/CFF. On y prend des coups.

Michael Lauber ! La Commission Judiciaire du Parlement propose de ne pas le réélire ce 25 septembre comme Procureur général de la Confédération (par 9/6). Motif : ses rencontres informelles – sans procès-verbal – avec le président de la FIFA Gianni Infantino. Or, de sérieuses affaires de corruption agitent le football mondial. Ce métier de Procureur fédéral est risqué. Plusieurs prédécesseurs de Lauber en font l’expérience. En 1957, René Dubois se suicide (espionnage lié à la France et à la guerre d’Algérie). En 2011, Erwin Beyeler n’est pas réélu. Karin Keller-Sutter, cheffe PLR de Justice et Police, supervise.Continue reading

Pouvoirs. Chanceliers et Secrétaires d’Etat. Buser, Baeriswyl et Cie. Femmes.

Walter Buser ! Le seul Chancelier socialiste de la Confédération – entre 1981 et 1991 – meurt à 93 ans. En 1983, son nom est murmuré pour le Conseil fédéral. La direction du PSS n’en veut pas. Lilian Uchtenhagen est candidate officielle. Mais le Parlement préfère Otto Stich. Le Chancelier, en Suisse, a moins de pouvoir qu’en Allemagne ou en Autriche. C’est le chef d’Etat-Major de l’Exécutif. En 1803, son ancêtre apparaît sous l’Acte de Médiation. Depuis 1848, l’Etat fédéral en connaît 14. 12 hommes et 2 femmes. 9 PLR, 4 PDC et 1 PSS. Walther Thurnherr, PDC argovien et actuel titulaire, est écouté.Continue reading

L’Europe et le monde – sourires. Keller-Sutter, Maurer, Berset – et l’équipe 2019.

19 mai. Le Conseil fédéral 2019 signe un double succès d’exception. Oui au projet armes/Schengen/Dublin – sauf au Tessin – par 63,7%/36,3%. Oui au projet fisc/AVS par 66,4%/33,6%. Une fois, la PLR Karin Keller-Sutter relaie la PSS Simonetta Sommaruga. Une autre fois, l’UDC Ueli Maurer s’associe au PSS Alain Berset. Attention ! Le Conseil fédéral 2019, c’est aussi la PDC Viola Amherd, le PLR Ignazio Cassis, l’UDC Guy Parmelin. Bref, ce Collège recomposé aborde les élections en forme. Parlement le 20 octobre. Gouvernement le 11 décembre. Tiendra-t-il ?Continue reading

3 chocs. 19 mai. 20 octobre. 11 décembre. Maurer et les 7. Quel danger?

1er choc : 19 mai. La Suisse des 4 langues et des 26 cantons peut s’y rassembler. Ou s’y briser. Certes, les projets fisc/AVS et armes/Schengen/Dublin sont donnés gagnants par des sondages (GFS/SSR, Tamedia). Ueli Maurer, Alain Berset et Karin Keller-Sutter sont au gouvernail. Mais les écarts de voix oui/non sont tour à tour nets ou serrés. Fisc/AVS : on voit des divisions à gauche, au centre et à droite. Armes/Schengen/Dublin : l’opposition serait surtout de droite, nationaliste. Les pronostics peuvent se brouiller. Gare !Continue reading

Europe – Keller-Sutter/Maillard. Climat – atout Gössi. Femmes – ticket Marra/Thorens.

Karin Keller-Sutter ? Pierre-Yves Maillard ? Qui peut sauver l’accord-cadre entre la Suisse et l’Union européenne ? Ecoutez Maillard (« NZZ am Sonntag »). Pour le socialiste et président élu de l’Union syndicale suisse, l’accord-cadre dans sa version actuelle est mort. Il ne voit guère que de nouvelles négociations. Suivez Keller-Sutter (« SonntagsZeitung »). Pour la ministre PLR de Justice et Police, le mieux serait de mettre en discussion avant l’automne l’initiative UDC contre la libre-circulation des personnes. Maillard tient des propos voisins. « Karin Keller-Sutter, dit-il aussi, est la personne la plus raisonnable dans ce débat ». Question : cette stratégie fait-t-elle l’affaire de l’UDC ? Qui dit vrai ?Continue reading

Transparence – ouf? Biel-Bienne – Routes contre CFF? Fournier, Leuthard, Sommaruga.

Transparent – le financement de la politique ? Une commission du Conseil national « droitier » se rallie de justesse au contreprojet à l’initiative (12/11). Une proposition concrète de Jean-René Fournier (PDC/VS) – interdisant le financement étranger – est refusée. Cela dit, la commission-sœur du Conseil des Etats « centriste » peut foncer (dès le 29 avril). On retient son souffle.Continue reading

Europe – les cantons, Ruth Dreifuss. Ecologie – le 20 octobre, Petra Gössi.

Suisse-Europe ! Les cantons sauveront-ils l’accord-cadre institutionnel avec l’Union européenne ? Eux diraient un « oui » global (« NZZ am Sonntag »). Avec réserves. Pour la protection des salaires, ces cantons misent sur les partenaires sociaux. Sur les droits des citoyens de l’Union ou les aides publiques, il y a divergences. Cela dit, les cantons recommandent des « discussions » – sans nouvelles négociations. Confiants ?Continue reading

19 mai. Maurer avec Berset. Keller-Sutter sans Amherd? Chine, Huawei – indulgence?

Fiscalité des entreprises et AVS ! Le Zurichois Ueli Maurer (UDC/Finances) et le Fribourgeois Alain Berset (PSS/Intérieur) se mettent à deux, le 19 mai, pour « vendre » cet ambitieux projet. Et d’un, parce qu’il est à cheval sur leurs ministères. Et de deux, parce que les révisions fiscales et sociales comptent parmi les plus difficiles. Ce projet naît au Conseil des Etats d’une concertation de figures influentes du PSS, du PDC et du PLR. Pas de l’UDC. Malgré cela, deux comités de gauche et de droite l’attaquent. Bref, Maurer comme Berset devront convaincre des proches. Défi.Continue reading

PBD? Verts historiques? Verts libéraux? Eveline Widmer-Schlumpf. Beatrice Simon.

Beatrice Simon ! Cette populaire Conseillère d’Etat PBD bernoise sauvera-t-elle le siège de Werner Luginbühl au Conseil des Etats ? Rappel ! 2007 : l’UDC Christoph Blocher est évincé du Conseil fédéral par Eveline Widmer-Schlumpf. 2008 : le PBD, avec la Grisonne, naît comme scission « centriste » de l’UDC. 2015 : ce PBD, présidé par Martin Landolt, totalise 4,1% des voix, 7 Conseillers nationaux, 1 Conseiller aux Etats (Luginbühl donc). Et il serait à la baisse. Feraient mieux : les Verts historiques de Regula Rytz (7,1%) comme les Verts libéraux de Jürg Grossen (4,6%). Certains leur prêtent même l’ambition de briguer un siège au Conseil fédéral. Sérieux ?Continue reading

Homme fort: Suisse contre? Accord-cadre: Maurer non. Armes: Keller-Sutter défi.

Question ! Faut-il au Conseil fédéral un « chef » – ou une « cheffe » – de longue durée ? En principe, non. C’est un Collège. Une rareté mondiale. Ses 7 membres sont égaux. La présidence de la Confédération y dure un an. Toutes les tentatives de la prolonger échouent. Dès 1848, la Suisse moderne veut éviter l’avènement d’un « homme fort ». En cela, elle se distingue d’autres démocraties historiques. Ce refus, depuis le suffrage féminin de 1971, s’étend-il à la « femme forte » ? Que dit 2019 ?Continue reading