Même combat? Johnson et Cassis. Brexit sans accord-cadre. Le Grand Large et nous.

Boris Johnson et Ignazio Cassis – même combat ? Le « Brexit » de l’un et l’abandon de l’accord-cadre par l’autre mettent-ils la Grande-Bretagne et la Suisse dans le même sac ? Toutes deux sont-elles désormais – peut-être pour longtemps – deux actrices extérieures à l’Union européenne d’Ursula von der Leyen ? Leurs relations crispées avec l’Union annoncent-elles un accroissement durable de leur éloignement ? Qui des deux prend-elle le plus de risques ?Continue reading

Europe. Cassis contre les ultimatums. Sa marge de manœuvre. 1992-2022 hauts et bas.

Ignazio Cassis. Le Président 2022 – chef des Affaires étrangères – avertit. Il rejette tout ultimatum de l’Union européenne. Lui et le Conseil fédéral vont certes à sa rencontre. Mais ils n’accepteront pas toutes ses exigences. « Nous ne sommes pas membres de l’Union » (« SonntagsBlick »). Cette petite phrase s’adresse au Commissaire européen Maros Sefcovic. Le contact, qui devait avoir lieu au Forum de Davos, est remis à plus tard. Rappel. Le 26 mai 2021, le Conseil fédéral – sous Guy Parmelin – abandonne l’accord-cadre. Rupture ?Continue reading

Suisse-Europe. On a presque tout essayé. Le PSS et d’autres essaient encore.

Suisse-Europe – quelle porte de sortie ? Le Parti socialiste suisse de Cédric Wermuth y croit. A terme, il mise toujours sur l’adhésion à l’Union européenne. Des partis au pouvoir, il est quasiment le seul. En attendant, il adresse au ministre PLR des Affaires étrangères Ignazio Cassis une feuille de route. 2022 et 2027 en sont des dates-clés. Dialogue avec l’Union. Adaptation de lois suisses au droit européen. Augmentation des crédits « de cohésion » à l’Union. Réintégration de la Suisse dans des programmes européens. Loi sur l’Europe. Accord de stabilisation. Accord plus large de partenariat. L’adhésion à l’Union peut revenir comme option. Qui sait ?Continue reading

Milliard de Cohésion. Pas de doublé. Suisses divisés. Européens glaciaux.

Echec ! Le Conseil national renonce à doubler unilatéralement le « Milliard de Cohésion » à l’Union européenne. Commission désavouée. 953 millions de francs. 93 à 84. Ce doublement était accompagné d’une condition. Que la Suisse soit intégrée dans plusieurs accords (Horizon, Erasmus, Digital, Iter, Euratom). Cette Commission revient d’un voyage pénible au siège de l’Union. Gens arrogants. Bref, l’abandon par le Conseil fédéral de l’accord-cadre du 26 mai laisse des traces. Par ailleurs, plusieurs élus souhaitent ne pas gêner ce Conseil fédéral. Rappel. Le montant libéré – 1,302 milliard – ira surtout aux pays pauvres de l’Union. Alors ?Continue reading

Sefcovic face à Cassis. Crispation affichée. Shell, Unilever et le « Brexit ».

Suisse-Europe. Doit-on, entre la Suisse d’Ignazio Cassis et l’Union européenne de Maros Sefcovic, redouter le pire ? Voyez l’interview du vice-président de la Commission européenne (« Bund », « Tages-Anzeiger », 17.11.2021). Sefcovic ne cède rien. Reprise du droit européen. Règlement des différends. Rôle de la Cour européenne de justice. Aides étatiques. Electricité. Echanges de biens médicaux. Bourse. On en passe. Prochain test : le Forum de Davos de janvier 2022. Peut-on tabler ne serait-ce que sur une prudente « feuille de route » ? Maros Sefcovic est-il l’homme de la situation ?Continue reading

Suisse-Europe. Cassis chez Sefcovic. Rendez-vous manqués. Endurance exigée.

15 novembre – Ignazio Cassis chez Maros Sefcovic. Le Conseiller fédéral des Affaires étrangères chez le chef du dossier « Suisse » à la Commission européenne. C’est la première réunion à ce niveau depuis l’abandon en mai de l’accord-cadre Suisse-Union. Pronostics pessimistes. Une Commission du Conseil national – présidée par la pro-Européenne et Verte libérale Tiana Angelina Moser – en revient déçue. Qui s’étonne ?Continue reading

Le pire? Suisse-Europe et Europe chez elle. Deux durcissements en un.

Oui, les blocages se multiplient entre la Suisse et l’Union européenne. Recherche. Le Conseil fédéral fait un geste en proposant 400 millions de francs. Mais des Suisses ne pourront pas diriger des groupes de recherche. Electricité. Guy Parmelin met en garde contre des pannes d’approvisionnement à l’horizon 2025. La fin de l’hiver est menacée. Les idées fusent (énergies renouvelables, barrages mieux remplis, centrales à gaz, retour au nucléaire, etc). Echanges de biens médicaux. Bourse. On en passe. L’abandon par la Suisse de l’accord-cadre avec l’Union aurait des effets durables. Vrai ?Continue reading

Europe en miettes? Qui profite? Et les Suisses? Kurz. Pologne. Hongrie. Brexit.

Où va l’Union européenne ? En Autriche voisine, le Chancelier Sebastian Kurz démissionne sur fond d’enquêtes pour corruption. D’importants journaux auraient droit à des investissements publicitaires d’envergure en échange de textes rédactionnels complaisants (dont « Österreich »). Kurz en serait l’un des artisans. Alexander Schallenberg pourrait le remplacer. L ’actuelle coalition au pouvoir réunit l’ÖVP et les Verts. Choc.Continue reading

1,3 milliard pour le dégel. Un marché à 446 millions d’âmes. Le pari.

Sauvé, le lien entre la Suisse et l’Union européenne ? Les Chambres fédérales débloquent – sans condition – 1,3 milliard de francs pour les pays les plus pauvres de l’Union. Par 30 à 9 au Conseil des Etats. Par 131 à 55 au Conseil national. Les opposants sont surtout UDC. Plus quelques élus du Centre. Les aides iront principalement à la formation professionnelle et à la maîtrise des migrations. Pays de l’Est et du Sud d’abord. Le Conseiller fédéral Ignazio Cassis, chef des Affaires étrangères, est au pupitre.Continue reading

Parmelin sans Macron. Le F-35 irrite. L’Australie en plus. La chaleur du lien. Qui dément?

Guy Parmelin – sans Emmanuel Macron. Le Président suisse 2021 ne sera pas reçu par le Président français. La visite de travail, envisagée pour novembre, n’est pas confirmée. Motif : le choix du 30 juin par le Conseil fédéral de l’avion de combat américain F-35 – plutôt que le Rafale français ou l’Eurofighter européen – fâcherait le Président Macron. Ce choix était déjà décidé, affirmerait la partie française, alors que des négociations franco-suisses continuaient sur des affaires compensatoires. A cela s’ajoute l’abandon par le Gouvernement suisse de l’accord-cadre Suisse-Europe. Enfin, aucune réunion franco-suisse à haut niveau ne serait prévue avant l’été 2022. Qui dément?Continue reading