Suisse-Europe. « Milliard de cohésion » et marchandage. La piste Maillard.

Suisse-Europe, nouveau coup de frein ? Une Commission du Conseil national s’attaque au « Milliard de Cohésion » accordé par la Suisse aux pays fragiles de l’Union européenne. Elle vise un montant « Migration » de 380 millions de francs. Un autre – 856,9 millions – serait voué à la réduction des disparités dans l’Union (formation professionnelle en tête). La suspension par l’Union d’un avantage boursier ferait partie de l’enjeu. Les Conseillers aux Etats, eux, travaillent sur une autre version. Bras de fer ?Continue reading

Même Cassis n’y croirait plus. Juncker, von der Leyen, Johnson. L’ombre de 1992.

Gelé, l’accord-cadre entre la Suisse et l’Union européenne ? Même le ministre PLR Ignazio Cassis n’y croirait plus (« Neue Zürcher Zeitung », 9 août). Les chances de conclure – avec la Commission sortante de Jean-Claude Juncker – sont limitées. Quant à la nouvelle équipe d’Ursula von der Leyen (dès novembre), elle suscite la prudence. On en dira autant du « Brexit » du Royaume-Uni de Boris Johnson. Trop d’inconnues ?Continue reading

Ultralibérale, la Cour européenne? Accord-cadre condamné? Cassis et les 7.

Ultralibérale, l’Union européenne 2019 ? Sa Cour de Justice serait-elle « contaminée » ? Un vif échange entre les syndicats suisses et le président de la Cour Koen Lenaerts jette une nouvelle lumière (RTS/SSR). Il touche un arrêt de 2007 concernant des ouvriers lettons sous-payés sur un chantier en Suède. Blocage du chantier. La Cour y voit une entrave à la libre-circulation des personnes et donne tort aux grévistes. Le président Koen Lenaerts assume. Bref, la Cour serait sur la même ligne que la Commission sortante de Jean-Claude Juncker sur l’accord-cadre Suisse-Europe, les mesures d’accompagnement et la protection des salaires. Ursula von der Leyen lui succède en novembre. On s’inquiète ?Continue reading

Ursula von der Leyen présidente. Discours « centriste » rose-vert. Elle et nous.

Ursula von der Leyen – présidente de la Commission européenne ! Le Parlement élit la chrétienne-démocrate allemande par 383 voix (majorité 374). De peu. Elle succède le 1er novembre à Jean-Claude Juncker. Première « femme ». Ursula von der Leyen fera tout pour convaincre le camp rose-vert. Climat et CO2 (Europe 2050, premier Continent neutre). Enfants pauvres (droits fondamentaux). Femmes et hommes (salaires transparents, quotas dans les conseils d’administration). Et ce n’est pas tout.Continue reading

La Suisse et l’Europe von der Leyen. Ses divisions. Les nôtres.

Où va l’Union européenne ? Sa nouvelle direction sera-t-elle confirmée mardi par le Parlement ? Est-ce bon signe pour le dur dialogue Suisse-Union ? Ursula von der Leyen est proposée pour la Commission (Allemande, CDU). Christine Lagarde pour la Banque centrale (Française, proche des Républicains). Charles Michel pour le Conseil (Belge, Mouvement réformateur). David Sassoli pour le Parlement (Italien, Parti démocrate, élu). Josep Borrel pour les Affaires étrangères (Espagnol, socialiste). 4 des 5 viennent des pays fondateurs (1951-1957, seule l’Espagne entre en 1986). Pas de Verts. Absence de l’Europe centrale. Salvini, Orban, Kaczynski et leurs amis n’y ont pas de relais direct.Continue reading

Deiss – l’Europe de 1992. Maurer – sans « liste grise ». Cassis – relance à Chypre.

Joseph Deiss ! L’ancien Conseiller fédéral PDC – Affaires étrangères, puis Economie – appuie toujours l’adhésion de la Suisse à l’Union européenne. Au PDC et ailleurs, il irriterait (« Bund » et « Tages-Anzeiger »). Mais le Fribourgeois y rejoint le Conseil fédéral 1992. L’équipe est alors formée de 4 partisans de l’adhésion (PDC Cotti, PLR Delamuraz, PSS Felber, UDC Ogi) et 3 adversaires (PDC Koller, PLR Villiger, PSS Stich). Partis divisés. 1992 – c’est aussi le refus de l’Espace économique européen. Demande d’adhésion gelée. 2001 – initiative d’adhésion rejetée. 2016 – demande d’adhésion retirée. La bataille se reporte sur l’accord-cadre. Indécise.Continue reading

Von der Leyen, Lagarde et leurs pairs. « Grande Suisse ». Convergences et fissures.

Fédérale et démocratique – l’Union européenne ? Sa direction en a l’esquisse. La Commission de l’Allemande Ursula von der Leyen pour un Gouvernement – ou une Présidence. Le Conseil du Belge Charles Michel pour un Conseil des Etats – ou un Sénat. Le Parlement de l’Italien David Sassoli pour un Conseil national – ou une Chambre des Représentants. Les Affaires étrangères de l’Espagnol Josep Borrel. La Banque centrale de la Française Christine Lagarde. La Cour de Justice et ses juges. Qui dit mieux ?Continue reading

31 octobre. Accord-cadre et initiative UDC. Sommaruga et le Conseil fédéral 2020.

31 octobre 2019 ? Le Conseil fédéral signera-t-il d’ici là l’accord-cadre entre la Suisse et l’Union européenne ? Les clarifications – protection des salaires, aides d’Etat, droits sociaux des citoyens de l’Union – arriveront-elles à temps ? Le 31 octobre coïncide avec la fin de la Commission européenne de Jean-Claude Juncker (« NZZ am Sonntag »). Or, le Conseil fédéral – dans sa lettre à Juncker – dit vouloir dialoguer avec elle. Lettre signée Ueli Maurer (président UDC de la Confédération) et Walter Turnherr (Chancelier PDC). Réaliste ?Continue reading

Suisse-Europe – plus tard? Berset – en tête? Parmelin – en queue? Images troublées.

Alain Berset au sommet ? Le Fribourgeois prend deux fois la tête des 7 Conseillers fédéraux (sondage Sotomo/SSR). Classement « influence ». PSS Berset 51%. PLR Karin Keller-Sutter 43%. UDC Ueli Maurer 37%. PSS Simonetta Sommaruga 35%. PLR Ignazio Cassis 13%. PDC Viola Amherd 8%. UDC Guy Parmelin 4%. Mais aussi classement « sympathie ». Berset 65%. Amherd 62%. Keller-Sutter 60%. Sommaruga 52%. Maurer 35%. Cassis 26%. Parmelin 23%. Offrent des images troublées : Viola Amherd (sympathique, mais peu influente ?) et Ueli Maurer (influent, mais peu sympathique ?). Piquant.Continue reading