Viola Amherd écrit à Vladimir Poutine. Lui et les 120 invités du Bürgenstock.

Qui Vladimir Poutine écoute-t-il? Viola Amherd, Présidente suisse 2024 et cheffe de la Défense, tente sa chance. Elle écrit au Président russe et agresseur de l’Ukraine une lettre pour l’inviter au dialogue (« SonntagsBlick », rtsinfo). Elle parle respect du droit international, droits humains, principes universels ancrés dans la Charte de l’ONU, boussole dans la recherche de la paix et de la prospérité. Elle présente ses condoléances pour les victimes de l’attentat de Moscou et des inondations. Viola Amherd fait tout cela dans le cadre de la réélection du maître du Kremlin.Continue reading

19 avril 1874. Entre 1848 et 1999. Le Peuple et les Constitutions. Les résistants.

19 avril. La Constitution fédérale de 1874 – deuxième du nom – a 150 ans. Elle prend place entre celles de 1848 et 1999. Le pouvoir du Peuple grandit. Le référendum facultatif rejoint le référendum obligatoire. L’initiative populaire suivra en 1891. Armée centralisée. Mesures anti-catholiques (levées en 1973 et 2001). « Infaillibilité pontificale ». La Guerre du « Sonderbund » de 1847 se prolonge par la crise du « Kulturkampf ». En revanche, le droit d’établissement des juifs, accepté en 1866, est confirmé. Le suffrage féminin fédéral, lui, attendra 1971.Continue reading

Sanctions contre la Russie. La Suisse sans le G7. Le refus et ses péripéties.

Sanctions contre la Russie – quelle application? La Suisse refuse de s’associer au groupe « Repo » réuni autour du G7. Y figurent les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Japon. Plus l’Australie et la Commission européenne. Les Verts proposent d’y participer. Le Conseil national, mercredi, dit non. Par 101 à 80 (NZZ, Tamedia). Contre l’avis de sa Commission. Le Conseil fédéral, par Beat Jans, est opposé lui aussi. Neutralité invoquée. Mise en danger des « bons offices » de la Suisse. Entre l’Iran et les Etats-Unis par exemple. Relations rendues plus difficiles, aussi, avec le monde arabe, l’Amérique latine ou la Chine. Alors?Continue reading

Symboles nazis, racistes, extrémistes – c’est non. Conseil national implacable.

Symboles nazis, racistes ou extrémistes en public – c’est non. Le Conseil national, après le Conseil des Etats, parle clair. Scores voisins. 133 voix contre 38 et 17 abstentions. 132 voix contre 40 et 15 abstentions. Gestes. Paroles. Saluts. Drapeaux. Croix gammée. Ku Klux Klan. Violences. On en passe. Y poussent: la montée des actes antisémites, l’agression d’un juif orthodoxe à Zurich, l’attaque du 7 octobre contre Israël. Réserves à l’UDC. Les autres partis sont quasi-unanimes.Continue reading

Place fédérale et Prairie du Grütli – à qui? Conseil fédéral – quels « privilèges »?

A qui la Place fédérale? Haut lieu de la démocratie suisse. En face du Palais du Parlement. Propriété de la Ville de Berne. Eh bien, le Conseil national refuse d’envisager sa vente. Par 123 contre 63 (« Bund »). Une polémique naît en 2020 lors de son occupation par des activistes du Climat. La Ville de Berne, Ville de centre-gauche, décide en 2021 d’en adapter le règlement. Des manifestations y sont autorisées, y compris pendant des sessions parlementaires, sous conditions. L’UDC Christian Imark, lui, propose à la Confédération d’engager des négociations pour sa vente. Ville de Berne et Conseil fédéral n’y verraient pas d’intérêt. Statu quo donc.Continue reading

9 juin. La loi sur l’électricité face aux rivalités écologiques. Echecs et succès.

9 juin. La loi fédérale sur l’électricité survivra-t-elle aux divergences entre organisations de protection de l’environnement? Une quinzaine d’entre elles plaident pour le oui. Dont le WWF, Pro Natura, BirdLife, Fondation suisse de l’Energie, Aqua Viva, les Verts historiques de Lisa Mazzone. Sortir des énergies fossiles. Pétrole, gaz, charbon. Miser sur les énergies renouvelables. Hydraulique, solaire, éolienne. Atteindre la neutralité climatique en 2050. D’autres plaident pour le non. Dont la Fondation Franz Weber de sa fille Vera Weber, l’association Paysage Libre. Eux craignent pour la protection de la nature et du paysage. Ils lancent le référendum. Dans la foulée, la majorité de l’UDC, parti plutôt indifférent à l’environnement, passe du oui au non.Continue reading

Climat. Peuple suisse face à Cour européenne. Vif débat. Test 9 juin.

Climat – à qui le dernier mot? Au Peuple suisse ou à la Cour européenne des droits de l’homme? Son arrêt du  9 avril – contre la Suisse et en faveur des Aînées pour le Climat – suscite un vif débat. Juge suisse Andreas Zünd. Certes, la Suisse, dès 1963, adhère au Conseil de l’Europe. Epoque Friedrich Traugott Wahlen. Certes, dès 1974, elle se soumet à la Convention européenne des droits de l’homme. Epoque Pierre Graber. Mais, en Suisse, le Peuple vote souvent sur des initiatives et référendums liés au Climat. La loi sur l’électricité, ce 9 juin, en fait partie. Issue incertaine. Que faudra-t-il faire si le verdict populaire ne coïncide pas avec l’arrêt du 9 avril de la Cour? Qui tranchera?Continue reading

La Suisse et les complaisances pro-Poutine. Les défis de juin au Bürgenstock.

Y a-t-il en Suisse un « parti Vladimir Poutine »? Ce parti est-il l’UDC de Marcel Dettling et Christoph Blocher? Le Président russe y bénéficie d’apparentes complaisances. Son régime – de plus en plus autoritaire – aussi. L’initiative « Neutralité » de l’UDC en serait un indice. Le refus de se rallier aux sanctions infligées au pays agresseur de l’Ukraine en serait un autre. Ce cas n’est pas isolé.Continue reading

L’UDC et son initiative « Neutralité ». Elle et les intérêts de Poutine. Vif débat.

Initiative « Neutralité » – 132.780 signatures. L’UDC suisse et Pro Suisse (ex-ASIN) lancent le combat. Toutes deux condamnent le ralliement de la Suisse aux sanctions de l’Union européenne contre la Russie de Vladimir Poutine. Ces sanctions suivent l’agression de 2022 de l’Ukraine par la Russie. Les initiateurs s’opposent aussi au rapprochement de l’OTAN – exprimé par Viola Amherd. Ce qu’ils exigent? Non aux alliances militaires. Non aux collaborations avec elles – sauf si la Suisse est attaquée. Non aux sanctions contre des belligérants. Oui au respect des obligations envers l’ONU. UDC Walter Wobmann aux commandes. Stratège Christoph Blocher en inspirateur.Continue reading

Ukraine. Au Bürgenstock. Biden sans les Russes. UBS – Credit Suisse. Le contrôle.

Paix en Ukraine. Le Conseil fédéral – sous Viola Amherd et Ignazio Cassis – est décidé. Il fixe aux 15 et 16 juin la Conférence pour la paix en Ukraine. Ce sera au Bürgenstock en Suisse centrale. Nidwald, Lucerne et Zurich mobilisés. Cette conférence est proposée par le Président ukrainien Volodymyr Zelensky en personne. La venue de l’Américain Joe Biden est jugée quasi-sûre par certains. Les contacts pris avec d’autres pays importants seraient encourageants. La Chine précisera elle-même ses intentions. Pour le moment, les Russes Sergueï Lavrov et Vladimir Poutine refusent. Au moins, au début. Mais un processus de paix ne saurait se faire sans eux. Par ailleurs, le Conseil fédéral envisage une contribution suisse de 5 milliards de francs pour l’Ukraine – jusqu’en 2036. Pari.Continue reading