ONU 75. Blocages et torpillages. Au casse-pipe. Suisse savoir-faire. Sommaruga, Cassis.

ONU – 75 ans. La présidente Simonetta Sommaruga, dans une 75e Assemblée générale plutôt « virtuelle », se bat. La Suisse y convoite un siège non permanent du Conseil de Sécurité pour 2023-2024. Le droit international humanitaire et la prévention des conflits y sont deux de ses priorités. Et pourtant ! La PSS Sommaruga est sévère pour l’ONU. Etats qui bloquent les décisions. Poursuite de guerres. Réfugiés et personnes déplacées. Faim et famines. Manque d’égalité femmes-hommes. Crise climatique. Ignazio Cassis, ministre PLR des Affaires étrangères, est aussi de la partie. Que faire ?Continue reading

ONU 75 ans. Sans 3e Guerre mondiale. Petitpierre, Spühler, Aubert, Deiss, Cassis.

ONU 75 ans ! 51 premiers Etats votent la Charte des Nations Unies le 26 juin 1945. La fin de la 2e Guerre mondiale approche. Le moment « M » se situe entre les 8-9 mai (fin en Europe), les 6-9 août (bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki) et le 2 septembre (fin en Asie). Les 5 vainqueurs principaux donnent le ton. Ils s’adjugent les 5 sièges permanents du Conseil de Sécurité avec droit de veto (sur 15 sièges). Etats-Unis, URSS/Russie, Grande-Bretagne, France et Chine. Figurent aussi – parmi les organes de l’ONU – l’Assemblée générale et le Secrétariat. Tout est en place.Continue reading

Genève internationale – 100 ans. CICR – l’ancêtre. Suisse – l’aimant.

100 ans ! Oui, les organisations internationales à Genève ont 100 ans. Genève et Confédération les célèbrent ce 3 mars. Les guerres y jouent un rôle-clé. 1863. Officieusement, le Comité international de la Croix Rouge (CICR) de Henri Dunant et Guillaume-Henri Dufour ouvre la piste. Les guerres d’Italie sonnent l’alerte. 1919-1920. Officiellement, l’Organisation internationale du travail (OIT) et la Société des Nations (SDN) s’élancent. En 1920, le peuple suisse approuve la SDN. Giuseppe Motta. Gustave Ador. Le monde, lui, sort de la 1ère Guerre mondiale. Il espère.Continue reading

SDN 100 ans. ONU 75 ans. Wilson ou Guterres. Les deux temps de la Suisse. Motta et Deiss.

SDN 1920 – 100 ans ! La Suisse – sous le PDC Giuseppe Motta – adhère vite. Genève est au coeur. Mais les Etats-Unis, dont Woodraw Wlson est pourtant promoteur, la refusent. Allemagne, Italie et Japon en sortent. Echec. ONU 1945 – 75 ans ! L’universalité y est supérieure. Etats-Unis, URSS/Russie, Grande-Bretagne, France et Chine y sont les 5 membres permanents du Conseil de Sécurité. Mais la Suisse – avec le PDC Joseph Deiss – attend 2002. Genève, après New York, en est un site majeur. Deiss préside l’Assemblée en 2010-2011. Et la Suisse est candidate au Conseil de Sécurité pour 2022-2024. Haletant ?Continue reading

Maurer et Cassis à l’ONU. Le climat. Le pari du Conseil de sécurité. Le lien Suisse-ONU.

Ueli Maurer et Ignazio Cassis à l’Assemblée générale de l’ONU. Le Président et le chef des Affaires étrangères. L’UDC et le PLR. Ils y défendront les positions suisses sur l’environnement. La neutralité climatique en 2050. Le multilatéralisme. Les droits humains. La liberté d’expression, de réunion et d’association. La lutte contre la violence faite aux femmes, contre la faim et la pauvreté. Par exemple (NZZ am Sonntag, Tamedia, ATS). Pour Maurer, c’est piquant. Car son UDC refuse l’adhésion à l’ONU en 2002. Pour Cassis, c’est moins simple. Au Proche Orient, on devine le PLR sensible à Israël, critique sur l’UNRWA voué aux réfugiés palestiniens. Nuances.Continue reading

ONU – bicamérale et démocratique? Deiss. Guterres. Les 5 Grands. Pressions.

ONU – plus démocratique ? Faut-il lui appliquer un système bicaméral analogue au système suisse ? Le Conseil des Etats demande rapport au Conseil fédéral. 1945 : l’ONU est fondée. 2002 : la Suisse y adhère. 2010 : l’ex-Conseiller fédéral Joseph Deiss, artisan de 2002, préside l’Assemblée générale. 2022-2024 : la Suisse vise un siège non-permanent du Conseil de sécurité. Conquête.Continue reading

Guterres – chef de l’ONU. Trump, Poutine et Xi – le défi. Burkhalter – le souci.

 

Vive Antonio Guterres ! Le nouveau Secrétaire général de l’ONU affronte en 2017 un monde compliqué. Pour la Suisse de Didier Burkhalter, cet ex-Premier Ministre du Portugal (pays ami), cet ancien Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés (sis à Genève) promet. Il réussit l’exploit de faire la quasi-unanimité. Même les 5 membres permanents du Conseil 翻墙 de sécurité – Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine – consentent. Or, c’est par certains de ses membres – avec droit de veto – que l’ONU est parfois bloquée. Pire ! Le prochain président des Etats-Unis Donald Trump raille l’ONU. Il annonce des relations amicales avec la Russie de Poutine, mais agressives avec la Chine de Xi Jinping. Paralysie ?Continue reading