2021. Trois UDC au sommet. Guy Parmelin, la pandémie et l’accord-cadre.

Attention ! Trois UDC pourraient présider la Suisse 2021. Le Vaudois Guy Parmelin – le Conseil fédéral et la Confédération (dès le 1erjanvier). Le Bernois Andreas Aebi le Conseil national et le Schwyzois Alex Kuprecht le Conseil des Etats (dès le 30 novembre). C’est une rareté (« NZZ »). En 1997, on repère bien les PDC Arnold Koller (AI), Judith Stamm (LU) et Edouard Delalay (VS). En 2015, les PSS Simonetta Sommaruga (BE), Stéphane Rossini (VS) et Claude Hêche (JU). En 2016, les PLR Johann Schneider-Ammann (BE), Christa Markwalder (BE) et Raphaël Comte (NE). Il faut chercher.Continue reading

Berset et l’intérêt public. Les Conseillers fédéraux qui trébuchent. Kopp et d’autres.

Alain Berset ? Un Conseiller fédéral peut-il trébucher sur une affaire privée ? Voyez, entre 1848 et 2020, les 119 premiers Sages. Peu de cas sortent à l’air libre. Ce qui pourrait compliquer l’affaire Berset, c’est la destruction de pièces ayant fait partie de la tentative de chantage. En plus, cette tentative – attribuée à une femme – connaît son temps fort en décembre 2019. On réélit le Gouvernement. Donc, l’intérêt public existe. Du coup, l’Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération s’en mêle. Son président, le Vert Hanspeter Uster, était déjà très présent dans les débats précédant la démission du Procureur Michael Lauber. Alors ? Prolongations ?Continue reading

Orban, Kaszynski et nous. L’Europe en crise. Ecole de démocratie et d’Etat de droit.

Pologne de Jaroslaw Kaszynski ! Hongrie de Viktor Orban ! L’Union européenne d’Ursula von der Leyen et Charles Michel affronte-t-elle – après la Grande-Bretagne de Boris Johnson – une nouvelle menace de sécession ? La crise porte sur l’Etat de droit et l’indépendance de la justice dans les deux pays d’Europe orientale. Le budget comme le plan de relance de l’Union s’en trouvent bloqués. Tant la Pologne que la Hongrie y font usage du droit de veto. Car l’Union fait le lien entre respect de l’Etat de droit et versements de subventions. Cette crise est peut-être la plus grave depuis le « Brexit ».Continue reading

Police et Conseil fédéral – en haut. Masques et vaccins – tensions. Libertés – l’épreuve.

Incroyable – mais vrai ? La police et le Conseil fédéral – en plein Coronavirus – disposeraient de taux de confiance de 70% et 68% (GFS/Credit suisse). Mieux ! D’autres institutions les suivraient de près. Tribunal fédéral à 63%. Banque nationale suisse à 57%. Conseil des Etats à 51%. Conseil national, administration publique et armée à 48%. Pas mal, non ? Continue reading

Le 29. Armes et multinationales. Ardue double majorité. Sondages pluriels.

29 novembre – qui gagne ? Les écarts de voix se resserrent pour les deux initiatives. GFS-SSR et Tamedia nous offrent des sondages pluriels. « Entreprises responsables » : le oui l’emporterait dans les deux – avec des intensités variées. 57%/41% ou 51%/48%. « Interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre » : un oui y alterne avec un non. 50%/45% contre 41%/58%. Bref, la conquête de la double majorité du peuple et des cantons – même pour « Entreprises responsables » – s’annonce ardue.Continue reading

Vaccins – la piste suisse. Vaccinations – l’incitation et la contrainte « dure ».

Vaccins – que font les Suisses ? Voyez – face au Coronavirus – les premiers candidats. Les projets les plus avancés sont pilotés par des groupes étrangers. Moderna, Américain, fait équipe avec le Suisse Lonza (« efficace à 94,5% »). Pfizer, autre Américain, coopère avec l’Allemand BioNTech (« efficace à 95% »). AstraZeneca, lui, est Suédois et Britannique. Tout se passe – pour gagner – comme s’il fallait disposer de marchés de départ de grande taille. Le Suisse Lonza (Bâle/Valais), en travaillant avec l’Américain Moderna, ouvre une piste. Car il serait surprenant que la Suisse, terre d’accueil d’une pharmacie d’envergure mondiale, reste « suiveuse ». Le premier semestre 2021 pourrait être décisif.Continue reading

Suisse et passion du libre-échange. AELE. Europe. Asie-Pacifique. Coups de frein.

Libre-échange – que fait la Suisse ? 15 pays d’Asie et du Pacifique lancent la plus grande zone. Chine, Japon, Corée du Sud, Australie et Nouvelle-Zélande s’y associent à 10 pays de l’ASEAN. Singapour, Malaisie, Vietnam, Laos, Cambodge, Thaïlande, Birmanie, Indonésie, Brunei, Philippines. Soit 30% du PIB mondial. Parmi les absents, on note Taiwan, la Corée du Nord, l’Inde, les Etats-Unis. D’autres.Continue reading

Avenir du « trumpisme »? Avenir du « blochérisme »? Vocation mondiale?

Donald Trump, Christoph Blocher – même destin ? Bon, le 45e président des Etats-Unis peine à reconnaître sa défaite face à Joe Biden le 46e. Pourtant, les écarts sont nets. Biden-Trump : 306 grands électeurs contre 232 (avec recomptage en Géorgie), 77,9 millions de voix contre 72,6. Mais l’avenir politique de Trump n’est pas forcément bouché. A 74 ans, l’homme garde de l’énergie. Chez les Républicains, tous ne prennent pas leurs distances. Ses thèses y progressent. Isolationnisme. Conservatisme. Fiscalité légère. « Populisme ». Entre Abraham Lincoln et Donald Trump, ce Parti républicain devient un autre. Peut-il redécoller ? Pourquoi pas ?Continue reading

Coronavirus « centriste »? PDC et Verts libéraux gagnants? Quel Conseil fédéral à 7?

Où le Coronavirus pousse-t-il ? Voyez les glissements depuis les élections 2019 (selon SOTOMO/SSR). Certains partis du Centre progresseraient. Les Verts libéraux de Jürg Grossen (de 7,8 à 9,8%). Le PDC de Gerhard Pfister (de 11,4% à 11,9%). Les Evangéliques de Marianne Streiff (de 2,1% à 2,6%). Mais pas le PBD de Martin Landolt (de 2,4% à 1,9%). Droite et Gauche, globalement, fléchiraient. UDC de Marco Chiesa (de 25,6% à 24,1%). PLR de Petra Gössi (15,1% stable). Verts historiques de Balthasar Glättli (de 13,2% à 12,2%). PSS de Mattea Meyer et Cédric Wermuth (16,8% stable). Curieux ?Continue reading