Poutine, Kim Jong-Un et l’arme nucléaire. La tentation suisse et l’OTAN.

A qui la bombe nucléaire? Les pays dotés de l’arme suprême deviennent-ils le péril majeur pour la paix mondiale? Voyez l’invasion du 24 février 2022 de l’Ukraine par la Russie de Vladimir Poutine. Le chef du Kremlin invoque son arsenal nucléaire pour dissuader quiconque voudrait l’en empêcher. Prenez les propos belliqueux du Nord-Coréen Kim Jong-Un à l’adresse de la Corée du Sud et des Etats-Unis. Visez l’intention de la Chine de Xi Jinping de s’emparer de Taiwan par la force s’il le faut. Retenez les menaces de l’Iran d’Ali Khamenei – puissance nucléaire en devenir – à l’encontre d’Israël.Continue reading

Donald Trump et sa menace. Viola Amherd et son armée. La guerre et eux.

Il y a des coïncidences troublantes. Voyez Donald Trump. S’il est réélu à la Présidence des Etats-Unis le 5 novembre, l’imprévisible Républicain menace de ne plus protéger les pays de l’OTAN coupables d’effort militaire insuffisant. Pire! Le Russe Vladimir Poutine aurait toute liberté de les agresser. Prenez le Conseil fédéral suisse de la Centriste Viola Amherd et de la PLR Karin Keller-Sutter. Lui veut bien augmenter la part de l’armée à 1% du PIB. Mais à condition d’en reporter l’échéance de 2030 à 2035. Les partisans de l’armée s’en inquiètent. Comme son chef Thomas Süssli. Ou le président de l’Association des sociétés militaires suisses Stefan Holenstein (interview Tamedia). Avec la guerre de Poutine en Ukraine, pareil étalement serait irresponsable. Au Parlement fédéral, le débat fait rage.Continue reading

Hamas interdit. Oui, mais sans se presser. L’attaque du 7 octobre pèse lourd.

Hamas interdit. Le Conseil fédéral propose d’en faire une loi. Trois Sages sont impliqués. Elisabeth Baume-Schneider (Justice et Police). Viola Amherd (Défense). Ignazio Cassis (Affaires étrangères). Projet d’ici à février 2024. Consultation. Sans urgence. Ce qui est déterminant, c’est l’attaque du 7 octobre du Hamas contre Israël. Le 11 octobre déjà, le Gouvernement qualifie le Hamas d’organisation terroriste. Plusieurs Commissions parlementaires poussent dans la même direction. Plusieurs autres pays aussi. Financement du Hamas visé.Continue reading

Manifs ou pas. Hamas contre Israël et la guerre russe en Ukraine. Fossé.

Hamas contre Israël. Zurich, Bâle et Berne – alémaniques – interdisent ponctuellement les manifestations des deux camps. Bâle et Berne y ajoutent les manifestations pour d’autres causes. Genève et Lausanne – romandes – laissent faire. Tout en se réservant d’intervenir en cas de débordement (Tamedia, Le Temps). Le contraste est vif entre les deux régions les plus peuplées de Suisse. Car le débat sur le conflit du Proche-Orient s’exporte. Le souvenir de la destruction d’une partie des juifs d’Europe pendant la 2e Guerre mondiale – Shoah, Holocauste – ne s’efface pas. Tout comme le droit des Israéliens et des Palestiniens d’occuper une terre historique. Continue reading

Hamas terroriste. Al-Qaïda, Etat islamique. Le cas Benyamin Nétanyahou.

Hamas terroriste. Des voix recommandent à la Suisse de le placer au même niveau qu’Al-Qaïda ou Etat islamique. Y compris la Commission de Sécurité du Conseil national. Mais où placer le Gouvernement israélien de Benyamin Nétanyahou? C’est le plus « droitier » d’Israël depuis 1948. Beaucoup le jugent co-responsable du blocage entre Israéliens et Palestiniens. Donc, des violences. Or, la Suisse d’Alain Berset et Ignazio Cassis peut aider au déblocage. Mais, pour y parvenir, mieux vaut établir et conserver des canaux avec les parties. Alors?Continue reading

Zelensky au Parlement. Aide humanitaire, oui? Armes et munitions, non?

Idée! La Suisse doit se concentrer sur l’aide humanitaire à l’Ukraine agressée. C’est l’avis du Conseiller aux Etats vert de Glaris Mathias Zopfi (« Bund », « Tages-Anzeiger »). Le discours par vidéo du Président Volodymyr Zelensky du 15 juin serait l’occasion. 5 milliards de francs pour les 5 ou 10 prochaines années. Ce serait mieux dans les cordes de la neutralité et de la politique historique de la Suisse. Ce serait surtout mieux que la fourniture, directe ou indirecte, d’armes et munitions. Jusqu’à présent, les propositions allant dans ce sens peinent à faire des majorités au Parlement. La neutralité et la Loi sur le matériel de guerre font barrage.Continue reading

Zelensky face au Parlement fédéral. La neutralité. Les agressés.

Volodymyr Zelensky face au Parlement fédéral. 10 minutes. Probablement le 15  juin. Une première par vidéo. 28 hôtes y ont eu droit – sans vidéo – depuis 1848 (Tamedia, NZZ, 3.6.2023). Les bureaux des deux Chambres en tombent d’accord. A droite, l’UDC, invoquant la neutralité, s’y oppose. A gauche, les Verts historiques se montrent plus réservés que les socialistes. PLR, Centre et Verts libéraux devraient se rallier. Continue reading

Suisse-OTAN – quel rapprochement? Suède – Erdogan fait-il la loi?

Suisse-OTAN – quel rapprochement? Adhésion de la Suède – la Turquie de Recep Tayyip Erdogan fait-elle la loi? Tout se passe comme si le nouveau Gouvernement conservateur suédois d’Ulf Kristersson faisait tout pour satisfaire le Président turc réélu. Enjeu: le « terrorisme » imputé au PKK – Parti des travailleurs du Kurdistan. Erdogan reproche à la Suède de le protéger. Or, une nouvelle loi suédoise plus critique à l’égard de l’opposition kurde entre en vigueur (Le Temps, Tamedia). Vrai: la Turquie d’Erdogan joue un rôle majeur dans l’architecture de l’OTAN. Entre Europe et Asie. Proche de l’Ukraine et de la Russie. Personne dans l’OTAN, même pas les Etats-Unis de Joe Biden, ne se risquerait à fâcher la Turquie d’Erdogan.Continue reading

Guerre russe en Ukraine – qui croire? A qui profite le flou?

Guerre de Vladimir Poutine en Ukraine – qui croire? La chute de la ville ukrainienne de Bakhmout aux mains des Russes fait l’objet d’informations fragiles. Le rôle réel du groupe Wagner a droit à toutes les spéculations. La tentative ukrainienne dans la région russe de Belgorod – échec ou succès – suscite autant de questions. La livraison d’avions de combat américains F16 et la formation de pilotes ukrainiens semblent plus claires. Les tournées mondiales du Président ukrainien Volodymyr Zelensky pour défendre sa cause, elles, provoquent l’admiration. Car la guerre russe a ses complices. En face, seules les coalitions emmenées par les Etats-Unis de Joe Biden – OTAN, G7 – paraissent de taille. Mais elles jouent aussi la prudence. Alors?Continue reading

Poutine et les sanctions. Le G7, l’Europe et nous. Pureté de la neutralité.

Immunisée contre les sanctions – la Russie de Vladimir Poutine? Voyez le G7 réuni à Hiroshima. Les principales puissances démocratiques creusent de nouvelles idées pour faire plier l’agresseur de l’Ukraine. Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie, Japon, Union européenne. Le commerce de diamants figure au catalogue. Tout cela s’ajoute à de nombreuses vagues de sanctions déjà décidées – mais à l’efficacité douteuse.Continue reading