Cassis? Ce qui peut le sauver? Le « virage vert » de Gössi? Les « faux alliés » PLR/UDC?

Forment-ils un vrai bloc – le PLR de Petra Gössi (« centre-droit ») et l’UDC d’Albert Rösti (« droite ») ? Doit-on le briser ? Ce bloc, à lire Michael Hermann et David Krähenbühl, existe peu (« Neue Zürcher Zeitung », « Le Temps »). L’écart entre eux, de 1996 à 2019, tendrait à grandir. Mieux ! Ce PLR serait à peine plus « à droite » que le PDC de Gerhard Pfister ou le PBD de Martin Landolt (« au milieu »). Les Verts libéraux de Jürg Grossen ne seraient pas loin (« au centre-gauche »). Verts historiques de Regula Rytz et socialistes de Christian Levrat, eux, se distingueraient plus nettement (« à gauche »). Alors ?Continue reading

« Droites » – contre-offensives. Rösti et les agressions. KKS et les « multis ».

20 octobre ? Perdantes aux élections fédérales, les « droites » ? Elles se battent. Et d’un, l’UDC d’Albert Rösti lance une offensive contre des étrangers coupables d’agressions sexuelles. C’est l’un des thèmes favoris du parti de Christoph Blocher. Et de deux, on prête à la Conseillère fédérale PLR Karin Keller-Sutter un contreprojet restrictif du Gouvernement à l’initiative pour la responsabilité des entreprises multinationales (« Bund » et « Tages-Anzeiger », RTS/SSR). Il serait moins contraignant qu’une version des Conseillers nationaux. Or, le PLR est proche du patronat. Du coup, la perspective d’un retrait de l’initiative deviendrait plus incertaine. Confrontation ?Continue reading

Cassure « à droite ». Le Climat, l’Europe et le « Virage ». Gössi, Blocher et 2019.

Climat et Environnement 2019 ! Y a-t-il cassure « à droite » entre le PLR de Petra Gössi (subitement offensif) et l’UDC de Christoph Blocher (qui n’y croit guère) ? Ce « divorce », s’il se confirme, aura-t-il des effets sur les élections des 20 octobre (Parlement) et 11 décembre (Gouvernement) ? Le Conseil fédéral à 2 UDC (Ueli Maurer, Guy Parmelin), 2 PLR (Ignazio Cassis, Karin-Keller-Sutter), 1 PDC (Viola Amherd) et 2 socialistes (Simonetta Sommaruga, Alain Berset) est-il menacé ? Le « virage à droite » de 2015 s’efface-t-il ? Un Vert, historique ou libéral, a-t-il une chance ? Qui parie ?Continue reading

Le cas Blocher. Lui, Strache, Salvini, Orban, Kaczynski et les autres.

Où est l’UDC suisse de Christoph Blocher dans tout ça ? En Autriche, le fpö de Heinz-Christian Strache – scandale russe – lâche la coalition formée avec les conservateurs övp de Sebastian Kurz. En Italie, la Ligue de Matteo Salvini et les « 5 étoiles » de Luigi Di Maio. En Hongrie, Viktor Orban. En Pologne, Jaroslaw Kaczynski. D’autres. Populistes ? Extrémistes de droite ? Tous seront associés au pouvoir dans l’Union européenne. Ou s’y préparent. Durs.Continue reading

Cassis et Parmelin. « Droites » – quelle loi? Europe et salaires – « casus belli »?

Les « droites » font-elles toujours la loi au Conseil national ? A 103 contre 89, il prolonge pour 4 ans l’aide fédérale aux crèches. Petite surprise. Cette aide fonctionne depuis 2003. 57.000 places sont créées. Le Conseil fédéral, lui, voudrait rendre cette compétence aux cantons et communes. Or, cet Exécutif – avec Guy Parmelin et Ignazio Cassis – pousse aussi « à droite ». Mais le Conseil des Etats, plus « centriste », doit encore se prononcer. Suspense.Continue reading

Cassis, Maurer, Parmelin et le « virage à droite ». Clignotants 2018.

Oui, le « virage à droite » de la politique suisse – annoncé par les élections fédérales 2015 – pourrait se vérifier en 2018. Plusieurs signaux clignotent. Voyez Ignazio Cassis. Certains prêtent l’intention au nouveau Conseiller fédéral libéral-radical – chef des Affaires étrangères, élu grâce à l’UDC – de faciliter les exportations d’armes, de freiner l’aide au développement. A confirmer.Continue reading

2018 – virage à droite quand même? Blocher face à Robert Grimm – le symbole?

Virage à droite quand même ? 2018 confirmera-t-elle 2015 ? Voyez la glaciation entre Suisse et Union européenne. Les sommets de Doris Leuthard et Jean-Claude Juncker grincent. Les décisions de l’Union sur l’évasion fiscale (« liste grise ») et l’égalité boursière fâchent. La conclusion d’un accord-cadre – sans droit de veto de juges européens – tarde. L’UDC de Christoph Blocher, déjà vainqueur en 1992 (non à l’Espace économique européen) et en 2014 (oui à l’initiative « contre l’immigration de masse »), gagne-t-elle encore. Gare !Continue reading

Trump! Berlusconi! Blocher! Ces séniors « populistes » qui durent.

« Populistes » ? « Isolationnistes » ? Plusieurs tiennent bon. Voyez le président républicain des Etats-Unis Donald Trump. Une année après, son bilan est mitigé. Il perd des combats dans le Maine, en Virginie ou dans le New Jersey. Mais ses partisans ne le lâchent pas. Prenez l’ex-président – Forza Italia – du Gouvernement italien Silvio Berlusconi. Malgré des péripéties judiciaires, ses amis gagnent en Sicile. En Europe centrale, leurs proches s’installent (ex : Andrej Babis en République tchèque, Viktor Orban en Hongrie, Jaroslaw Kaczynski en Pologne). Ces gens ne sont pas près de s’effacer.Continue reading

« Majorité bourgeoise » – fantôme? Gössi. Pfister. Rösti. Les patrons. Les retraites.

« A majorité bourgeoise », la Suisse ? Ou est-ce un fantôme ? Les signes de désaccords entre ses acteurs se multiplient. Voyez Petra Gössi, présidente des libéraux-radicaux PLR (« NZZ am Sonntag » du 28 mai). Ses troupes, depuis les élections 2015, affichent les meilleurs scores dans les cantons. Mais elle avoue ses déceptions à l’égard de ses partenaires. Le PDC de Gerhard Pfister ne serait pas fiable. Les positions de l’UDC d’Albert Rösti sur l’Europe resteraient incompatibles avec celles du PLR. Fissures.Continue reading

Les « virages à droite » de la NZZ. Blocher, Gujer et les autres. L’effet Macron.

Qui relancera le « virage à droite » des élections 2015 ? La « Neue Zürcher Zeitung », proche des libéraux-radicaux PLR, s’y met. Sa rédaction en chef, emmenée dès 2015 par Eric Gujer, y pousse (« Tages-Anzeiger » du 10 avril, « NZZ » du 6 mai). Ainsi, elle invite au rejet, ce 21 mai, de la Stratégie énergétique 2050. Cette Stratégie – ou sortie lente de l’énergie nucléaire – est défendue par Doris Leuthard (PDC), le Conseil fédéral, le Parlement, mais aussi par une courte majorité de libéraux-radicaux. La réforme des retraites, le 24 septembre, sera un autre champ de bataille. Alain Berset, socialiste, monte au front. Rappel ! La tentative de 2014 de placer à la tête de la NZZ Markus Somm – ami de Christoph Blocher – échoue. Blocher, Gujer, même combat ? Continue reading