KKS, les femmes et la violence. Chiesa, la Conseillère fédérale UDC et Berset.

Karin Keller-Sutter – et les 50 ans de suffrage féminin. La Conseillère fédérale PLR – en pleine célébration du 7 février – plaide pour un durcissement de la lutte contre la violence faite aux femmes (« Matin Dimanche », « SonntagsBlick »). Du coup, elle poursuit son combat de Conseillère d’Etat à Saint-Gall (2000-2012). Elle y fera renvoyer un père coupable de mariage forcé. Elle misera sur l’expulsion des hommes violents du domicile familial. Aujourd’hui, elle salue les progrès réalisés. Bracelets électroniques. Procédures plus fermes. Avec les Cantons et le Bureau de l’égalité, elle entend continuer, trouver des formules plus efficaces. Karin Keller-Sutter est la 9e Conseillère fédérale. En 2021, elles sont 3 sur 7. Simonetta Sommaruga (PSS) et Viola Amherd (PDC/Centre) l’accompagnent.Continue reading

Année femmes. KKS contre les violences. Les entreprises. La paternité. Le combat.

Année 2021 – année femmes. La Conseillère fédérale Karin Keller-Sutter – Justice et Police – veut mieux protéger les femmes contre les violences (« NZZ am Sonntag »). Elle compte réunir au printemps des gens de la Confédération, des cantons et du privé. Une femme succomberait chaque mois en Suisse sous les coups de son conjoint. On compterait au moins 15 féminicides en 2020 (plus 5 tentatives au moins), 19700 actes de violence en 2019. Plusieurs sources concordent (RTS, site stopfeminicide). Urgence.Continue reading

40% de femmes cheffes. Sommaruga, Amherd et Keller-Sutter pressent. Ardu 2e pilier.

40% de femmes cheffes ? Oui, le Conseil fédéral 2020 somme les entreprises « proches de la Confédération » de placer 40% de femmes au moins – et non plus 30% – dans leurs organes de direction. D’ici à 2023. Quelles entreprises ? On y trouve – par exemple – les CFF, La Poste, RUAG, la radiotélévision SSR, les Ecoles polytechniques fédérales, Swissmedic, Pro Helvetia, Suisse Tourisme. Voire Skyguide, la SUVA, Swisscom. Ce qui n’est pas rien.Continue reading

Trump, Biden et le règne des hommes. La Suisse, l’Europe et le pouvoir des femmes.

Donald Trump le Républicain contre Joe Biden le Démocrate ? La 46e présidence des Etats-Unis, le 3 novembre, se joue-t-elle entre hommes ? Car les 45 premiers présidents – de Washington à Trump – sont tous des hommes. Ainsi va la 1ère puissance mondiale. Chez d’autres « grands », ce n’est guère mieux. En Chine, Xi Jinping. En Russie, Vladimir Poutine. En Grande-Bretagne, Boris Johnson (Margaret Thatcher et Theresa May sont des souvenirs). En France, Emmanuel Macron. Voyez aussi le Japon de Shinzo Abe. L’Inde de Narendra Modi (Indira Gandhi y fut assassinée). Le Brésil de Jair Bolsonaro. On s’arrête ?Continue reading

Burqa – féministes divisés. Islam dur – méfiance tenace. Sexisme – Parlement offensif.

Burqa ? Niqab ? L’initiative de l’UDC et de ses alliés contre la dissimulation du visage – comité d’Egerkingen – casse-t-elle le front pour l’égalité femmes-hommes ? S’y opposent le Conseil des Etats (34/9) comme le Conseil national (114/76). Ils leur préfèrent un contreprojet indirect. L’obligation de montrer son visage y est limitée à des fins d’identification (avec amende). On y insiste sur l’égalité entre les sexes, sur l’exigence d’intégration. Le camp féministe est divisé. Faut-il accorder la priorité aux droits de la femme ou aux libertés individuelles ? Une interdiction générale nuirait-elle à l’intégration de femmes étrangères ? Qui dit vrai ?Continue reading

Duo femme-homme? Succession Levrat. Conseil fédéral. Initiative des « quotas ».

Une femme et un homme ? Quelle présidence pour le Parti socialiste suisse ? Succession Christian Levrat. Deux tandems luttent. Mattea Meyer (ZH) et Cédric Wermuth (AG). Priska Seiler Graf (ZH) et Mathias Reynard (VS). Un duo serait une rareté. En 2012-2016, les Verts tentent la coprésidence « femmes » de Regula Rytz (BE) et Adèle Thorens (VD). C’est une autre rareté.Continue reading

Les femmes. La Grève. L’Académie française. Kopp 1984. Les inégalités coriaces.

14 juin – Grève des femmes. 20 octobre – élection du Parlement. 11 décembre – élection du Conseil fédéral. La cause de l’égalité femmes-hommes est à la hausse. Moments forts. Le 5 décembre, Viola Amherd (PDC) et Karin Keller-Sutter (PLR) rejoignent Simonetta Sommaruga (PSS). Les Conseillères fédérales sont à nouveau 3 sur 7. Le 7 mars, la présidente du Parlement Marina Carobbio (PSS) célèbre les 12 premières élues de 1971. Lilian Uchtenhagen (ZH), Lise Girardin (GE) et Gabrielle Nanchen (VS) en font partie. Le 8 mars, la Journée internationale des droits de la femme est fêtée avec éclat. Le 10 mars, Bienne lance la Grève. Montée en puissance.Continue reading

Femmes! Médias! Ecologie! Suivez Sommaruga, Amherd, Keller-Sutter. Et Leuthard.

2019 – année des femmes ? Les élections fédérales sont l’occasion en or. L’accession simultanée de Viola Amherd (PDC) et Karin Keller-Sutter (PLR) le 5 décembre au Gouvernement promet. En rejoignant Simonetta Sommaruga (PSS), elles sont à nouveau 3 sur 7. Puis, il faudra consolider la progression au Conseil national (64 femmes sur 200 en 2015). Stopper net le recul au Conseil des Etats (7 sur 46). Mener un intense travail de base. Sur les salaires. Sur la place des femmes dans les entreprises. Faire grève le 14 juin (comme en 1991). A Justice et Police, le passage de témoin entre Sommaruga (PSS) et Keller-Sutter (PLR) suscite une intense curiosité.Continue reading

Année des femmes? Amherd. Keller-Sutter. Les salaires. L’entreprise. Ce qui reste.

2018 – année des femmes ? Le 5 décembre, la PDC Viola Amherd et la PLR Karin Keller-Sutter rejoignent la socialiste Simonetta Sommaruga au Conseil fédéral (3 femmes sur 7). Le vote d’une loi poussant à plus d’égalité de salaires dans une partie des entreprises – sans sanctions – est une promesse. Quant à la promotion de femmes dirigeantes dans l’économie, son renvoi n’est pas encore un rejet. Simonetta Sommaruga se bat. On peut s’accrocher. Continue reading

Karin Keller-Sutter favorite? Le choc de 2010. Le « ticket ». La vie dure.

Karin Keller-Sutter ! Oui, cette Saint-Galloise libérale-radicale se lance dans la succession de Johann Schneider-Ammann au Conseil fédéral. En favorite. Conseillère d’Etat 2000-2012. Conseillère aux Etats dès 2011. Présidente 2017-2018. Mais il faut se méfier. Car, en 2010, elle est déjà favorite. Mais c’est le Bernois Schneider-Ammann qui passe. La gauche la juge trop « droitière » (à Saint-Gall, elle pilote Asile et Sécurité). Depuis, elle complète son image, construit des compromis (ex : fiscalité et AVS), se concerte avec l’autre Saint-Gallois (Paul Rechsteiner, socialiste et président USS). Gagné ?Continue reading