Avions de combat – 27 septembre. Trump, l’Europe – et le risque de guerre.

Avions de combat – au 27 septembre ? Les adversaires du projet fédéral à 6 milliards de francs ont leurs signatures. PSS. Verts. Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA). La ministre Viola Amherd, cheffe PDC de la Défense, est aux commandes. Le modèle d’avion sera connu plus tard. Il s’agit de remplacer les Tiger et F/A-18. Les estimations du coût global varient entre Défense et opposants (18 ou 24 milliards). Qui croire ? Le vote du 27 septembre est incertain. En 1993 (sous le PLR Kaspar Villiger), le F/A-18 américain est accepté. En 2014 (sous l’UDC Ueli Maurer), le Gripen suédois est refusé. Qui parie ?Continue reading

Avions de combat. Référendum et menace. Davos et paix. Amherd, Schwab, Trump.

Viola Amherd ! Plusieurs acteurs lancent le référendum contre l’achat par le Conseil fédéral – à 6 milliards de francs – d’avions de combat. Socialistes. Verts. Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA). D’autres. Ils ont jusqu’au 9 avril pour les 50.000 signatures. Le vote pourrait avoir lieu le 27 septembre. Le Gouvernement choisira le type d’appareil plus tard. Cela devrait se jouer entre le Rafale (Dassault, France), l’Eurofighter (Airbus, Europe), le Super Hornet (Boeing, USA) et le F-35A (Lockheed-Martin, USA). Pour Viola Amherd, cheffe PDC de la Défense, ce combat domine tout. Oui en 1993 aux F/A-18 américains. Non en 2014 aux Gripen suédois. Tout peut se passer.Continue reading

Plus d’avions de combat? Moins de service civil? Tournant? Viola Amherd, Guy Parmelin.

Nouveaux avions de combat ? Le Parlement approuve le projet à 6 milliards de francs. Les Chambres se mettent d’accord sur des affaires compensatoires à 60%. Soit : 65% à la Suisse alémanique, 30% à la Suisse romande, 5% à la Suisse italienne. Le choix des entreprises bénéficiaires serait élargi à des secteurs comme l’horlogerie. Le type d’avions sera révélé plus tard. Référendum annoncé. Rappel. Le peuple approuve les avions américains F/A-18 en 1993, mais refuse les avions suédois Gripen en 2014. Viola Amherd, Conseillère fédérale PDC et cheffe de la Défense, est au front.Continue reading

Chute du Mur 30 ans. L’armée, les avions, l’arme nucléaire. Cassis, Amherd et les 7.

1989 ! La Guerre Froide Est-Ouest – il y a 30 ans – subit un coup d’arrêt. 9 novembre, le Mur de Berlin tombe. Mais, le 26, la 1ère initiative contre l’armée suisse échoue. Même la désintégration de l’URSS de 1991 n’y suffit pas. En 1993 encore, les avions de combat américains F/A-18 sont acceptés. En 2001, une autre initiative contre l’armée coule. En 2013, celle contre le service militaire obligatoire subit le même sort. Bizarre ? Continue reading

Viola Amherd pilote. Avions à 6 milliards – sans le nom? Cassis, Pilatus et l’Arabie.

Avions de combat ! Le Conseil fédéral – piloté par la PDC Viola Amherd – propose un achat à 6 milliards de francs. Il serait soumis au référendum facultatif – sans le nom du modèle. Un vote populaire est envisagé en septembre ou novembre 2020. Le Gouvernement déciderait du modèle plus tard. En 1993, le F/A-18 des Etats-Unis est accepté. En 2014, le Gripen de Suède est refusé. Aujourd’hui, 4 modèles sont en discussion. Rafale de Dassault (France). Eurofighter d’Airbus (Europe). Super Hornet de Boeing et F-35 A de Lockheed Martin (Etats-Unis). Le Gripen suédois serait hors-course.Continue reading

Nicollier et Amherd. 40 avions et 9 milliards? Cassis et Parmelin. Sans Amérique latine?

Avions ! Et d’un, Claude Nicollier, ex-pilote-astronaute, propose l’achat de 40 avions de combat. La facture pourrait monter à 9 milliards de francs. Il recommande de soumettre au vote populaire ces seuls avions – sans la défense sol-air. Il espère ainsi éviter la répétition de l’échec populaire de 2014 sur les Gripen. Et de deux, Kurt Grüter, ex-Contrôle des Finances, doute de commandes de compensations à 100%. 60% serait plus prudent (RTS/SSR). Et de trois, Viola Amherd, ministre PDC de la Défense, prend acte et souhaite un message au Parlement avant l’été. Claude Nicollier ? Viola Amherd croit en son indépendance. Car cet ancien pilote militaire ne fait plus partie de l’armée depuis 30 ans. Gagné ?Continue reading

Morts, les traités nucléaires? Trump et Poutine sortent. Cassis attend. Suisse perplexe.

Armes nucléaires ! Le traité 2017 pour l’interdiction comme le traité de 1968 contre la prolifération sont-ils morts ? La suspension par les Etats-Unis de Donald Trump et la Russie de Vladimir Poutine d’un accord Reagan-Gorbatchev de 1987 sur les armes nucléaires intermédiaires le fait redouter. La Suisse, elle, a longtemps envisagé de se doter de l’arme nucléaire. Que fera-t-elle ?Continue reading

Le rêve atomique suisse. Le parapluie de l’OTAN. Kobelt, Chaudet, Ogi, Cotti.

Armes atomiques en Suisse ? Oui, le pouvoir fédéral, entre 1945 et 1988, y pense (« Neue Zürcher Zeitung », 23 juillet). Pour certains, la Suisse, pays neutre, indépendant des alliances militaires, aurait de bonnes raisons. 1945 : les Etats-Unis bombardent Hiroshima et Nagasaki. Le Japon capitule, la 2e Guerre mondiale s’achève. Karl Kobelt, chef de la Défense suisse 1940-1954, met une commission sur l’affaire. La Guerre froide s’installe (blocus de Berlin, guerre de Corée, etc). Paul Chaudet 1954-1966 : le projet atomique est au zénith. En 1958, un rapport du Département Chaudet donne un quasi-feu vert. En 1962 et 1963, deux initiatives anti-atomiques échouent. Passion.Continue reading

Service civil: armée protégée? Frontaliers chômeurs: qui paie? Parmelin, Cassis, Trump.

Service civil ! Vider l’armée pour le remplir ? Non. Le Conseil fédéral propose de réduire l’attractivité de ce service civil. Allongement à un minimum de 150 jours. Délai d’attente d’un an pour une décision. Cette attractivité date de mai 2009. L’ancien examen de conscience est remplacé par une sorte de libre-choix. La PDC Doris Leuthard est encore à l’Economie, l’UDC Ueli Maurer arrive à la Défense. On est dans le sillage plus ou moins rassurant de l’après-Guerre Froide. Menaces sous-estimées? Aujourd’hui, le Conseil fédéral de l’UDC Guy Parmelin (Défense) et du PLR Johann Schneider-Ammann (Economie), plus « droitier », serre le vis. Le but est de garantir une armée réduite de 100.000 personnes (140.000 avec marge de manœuvre). Il y aura lutte.Continue reading

Gaudin et Parmelin. Les Romands et la réélection 2019. Verena et Bergier.

Jean-Philippe Gaudin ! Le nouveau directeur du Service de renseignement de la Confédération (SRC), c’est lui. Venu de l’armée, ex-chef du Renseignement militaire, Attaché de Défense à Paris, ce Divisionnaire vaudois rejoint la « garde rapprochée » du Conseiller fédéral Guy Parmelin. Gaudin reprend un SRC chahuté. Daniel M, ce drôle d’espion fiscal en Allemagne, fera du bruit. Courage.Continue reading