2021. Trois UDC au sommet. Guy Parmelin, la pandémie et l’accord-cadre.

Attention ! Trois UDC pourraient présider la Suisse 2021. Le Vaudois Guy Parmelin – le Conseil fédéral et la Confédération (dès le 1erjanvier). Le Bernois Andreas Aebi le Conseil national et le Schwyzois Alex Kuprecht le Conseil des Etats (dès le 30 novembre). C’est une rareté (« NZZ »). En 1997, on repère bien les PDC Arnold Koller (AI), Judith Stamm (LU) et Edouard Delalay (VS). En 2015, les PSS Simonetta Sommaruga (BE), Stéphane Rossini (VS) et Claude Hêche (JU). En 2016, les PLR Johann Schneider-Ammann (BE), Christa Markwalder (BE) et Raphaël Comte (NE). Il faut chercher.Continue reading

Maurer – on spécule. 1er décembre – 70 ans. Succession – rugueuse. Covid – malaise.

Ueli Maurer ! Le doyen du Conseil fédéral serait-il sur le départ ? Des spéculations fusent (« SonntagsBlick »). Des mouvements dans le personnel des Finances intriguent. Rahel von Kaenel quitterait le Secrétariat général pour l’Office du personnel. Matthias Müller, Collaborateur personnel, s’en irait. Or, ces deux postes sont liés au Conseiller fédéral en charge. Ils sont peu protégés contre les changements de magistrats. Né en 1950, élu en 2008, Ueli Maurer aura 70 ans le 1er décembre. Qui dit vrai ?Continue reading

Céline Amaudruz et le féminisme « de droite ». Elle et Parmelin. L’argent des Blochers.

Céline Amaudruz – au Conseil fédéral ? La Genevoise serait-elle la candidate idéale à la succession du Vaudois Guy Parmelin ? Certains y pensent (« Bund » et « Tages-Anzeiger »). Vice-présidente de l’UDC, elle combine un ardent féminisme « de droite » et une solide fidélité aux thèses classiques de son parti (Europe, etc). Congé-paternité à 2 semaines (27 septembre – les sections UDC romandes approuvent). Lutte contre le harcèlement sexuel (elle affirme en avoir été la cible). Egalité des salaires femmes-hommes. Rare. Continue reading

Marco Chiesa président. Tessin blochérien. Alerte Paternité. Inquiétude Suisse-Chine.

Marco Chiesa ! Le Tessinois du Conseil des Etats est le nouveau président de l’UDC suisse. C’est le premier Latin à la tête du plus grand parti du pays. L’assemblée de Brugg, en Argovie, l’élit sans contestation apparente. Présidence formelle ? Christoph Blocher seul vrai chef ? Voyez les derniers titulaires. Hans Uhlmann (TG). Ueli Maurer (ZH). Toni Brunner (SG). Albert Rösti (BE). Même les Conseillers fédéraux UDC – Guy Parmelin (VD) et Ueli Maurer (ZH) – écoutent Blocher. Mais quoi ! Avec Chiesa et Parmelin, la très alémanique UDC prend des couleurs.Continue reading

Marco Chiesa sur orbite. Blocher consentant. Test des 4 langues. UDC surprise.

Marco Chiesa ! Le Tessinois présidera-t-il la très alémanique UDC de Christoph Blocher ? Peu d’objections fusent. Blocher y consentirait. Décision le 22 août à Brugg (AG). Chiesa est perçu comme consensuel dans la forme et « dur » sur le fond. En 2019, lui et la socialiste Marina Carobbio emportent les deux sièges tessinois du Conseil des Etats. PLR et PDC, jusqu’alors, se les partageaient. Sensation.Continue reading

UDC – quel président? Succession Rösti – qui ose? Blocher – seul vrai chef?

Qui veut présider l’UDC ? Le Saint-Gallois Roland Rino Büchel, pressenti, y renonce pour raisons de santé (« SonntagsBlick »). Sont sur les rangs Martina Bircher (Argovie), Andreas Glarner (Argovie aussi), Alfred Heer (Zurich). Aucun Latin donc. Est démissionnaire Albert Rösti (Berne). Or, la présidence de l’UDC, de toutes les présidences de partis suisses, est l’une des plus curieuses.Continue reading

Blocher. L’épopée blochérienne. Un règne rare. Une domination contestée.

Christoph Blocher ? Sa réussite est l’une des plus stupéfiantes de la Suisse moderne. Voyez le score en voix de « son » UDC. Sous son règne, elle passe de 11% (en 1987) à 29,4% (en 2015). Pour se stabiliser à 25,6% (en 2019). Elle devant. Les autres derrière. Voyez le Conseil fédéral. Son 1er siège est acquis dès 1929 (sous Rudolf Minger). La conquête du 2e est une épopée. Blocher lui-même (2003-2007). Ueli Maurer (dès 2008). Guy Parmelin (dès 2015). Font partie des étapes de transition Samuel Schmid (2000-2008) et Eveline Widmer-Schlumpf (2007-2015) – UDC devenus PBD. Etincelles.Continue reading

Blocher en colère. La rente et le 27 septembre. KKS et la « majorité rouge-verte ».

Christoph Blocher est en colère. Le stratège UDC exige le versement de 2,77 millions de francs pour sa rente de Conseiller fédéral retraité depuis 2007. Il refuse de faire un cadeau « à cet Etat-là ». Ce qui le fâche ? La campagne de la Conseillère fédérale PLR Karin Keller-Sutter contre l’initiative UDC du 27 septembre et pour la libre-circulation des personnes. Un Parlement « rouge-vert » dépensier. La loi CO2 (« SonntagsZeitung »). Après son éviction de 2007 (Eveline Widmer-Schlumpf élue), Blocher renonce à sa rente de Sage retraité. Il y revient donc. Le Conseil fédéral 2020 acquiesce. La Délégation des Finances du Parlement doit se prononcer. Continue reading

UDC Rösti – au Grütli. Europe et climat – batailles. 20 octobre – ne pas perdre.

Albert Rösti ! Le président de l’UDC ne veut pas perdre les élections fédérales 2019. Pour se donner des forces, il fait avec une vingtaine de journalistes le voyage de la prairie du Grütli. Europe : il combat l’accord-cadre avec l’Union européenne. Il en va de l’indépendance de la Suisse, de sa démocratie directe. Climat : il refuse taxes et interdictions. Il en redoute une croissance des importations, une hausse de CO2. Il préfère soutenir les petites et moyennes entreprises. Les élections sont fixées au 20 octobre (Parlement) et au 11 décembre (Gouvernement). Passions.Continue reading

UDC-Blocher face aux dissidents. Reimann, Roth, Widmer-Schlumpf, PBD. Test 20 octobre.

Dynamitée, l’UDC de Christoph Blocher ? A 77 ans, l’Argovien Maximilian Reimann se présente sur une liste indépendante pour une réélection au Conseil national le 20 octobre (« Bund » et « Tages-Anzeiger »). Reimann n’est pas un proche du stratège Blocher. Argovienne aussi, la Conseillère d’Etat Franziska Roth claque la porte du parti. En 2007-2008 déjà, la dissidence du PBD et de la Grisonne Eveline Widmer-Schlumpf ébranle l’UDC. Mais reprenons.Continue reading