Martin Rosenberg 1959. Gerhard Pfister 2020. PDC, Verts, nouvelle « formule magique ».

Qui est le Martin Rosenberg 2020 ? 1959. Martin Rosenberg, Secrétaire général du Parti démocrate-chrétien, invente la plus célèbre « formule magique » du Conseil fédéral. Le Parlement élit les PSS Spühler et Tschudi, les PDC Bourgknecht et von Moos, les PLR Petitpierrre et Chaudet, l’UDC Wahlen. Représentation proportionnelle. Retour socialiste. En 1959, le PSS fait 26,4% des voix, le PDC 23,3%, le PLR 23,7%, l’UDC 11,6%. Cette formule dure jusqu’en 2003. Le PDC de Rosenberg y perd un siège. Ironie ?Continue reading

Rösti et Levrat. Successions. Poids des présidents. Cas Blocher. Les Verts.

UDC Albert Rösti ! PSS Christian Levrat ! Les présidents de deux grands partis s’en vont. Successions. Les élections se soldent pour eux par des bilans mitigés. Entre 2015 et 2019, l’UDC recule de 29,4% à 25,6%. Le PSS de 18,8% à 16,8%. Mais la PLR Petra Gössi ? Mais le PDC Gerhard Pfister ? Les présidents des 3e et 5e partis restent. Pertes réduites, il est vrai. PLR de 16,4% à 15,1%. PDC de 11,6% à 11,4%. Il n’empêche. Le Parlement, le 11 décembre, réélit leurs 7 Conseillers fédéraux au 1er tour. UDC Maurer et Parmelin. PSS Sommaruga et Berset. PLR Cassis et Keller-Sutter. PDC Amherd. Même les PLR Cassis et Keller-Sutter en souffrent à peine. Alors ?Continue reading

Match Cassis-Rytz. PDC et Verts libéraux sont-ils « au milieu »? Ou « à droite »?

Question ! Verts libéraux et Démocrates-Chrétiens penchent-ils « à droite » ? Tranchent-ils – le 11 décembre au Parlement – pour le Conseiller fédéral PLR Ignazio Cassis et contre la Verte historique Regula Rytz ? Voyez les enquêtes de Michael Hermann et de l’équipe SOTOMO sur l’équilibre gauche-droite dans le précédent Parlement (« NZZ » et « Le Temps », 16.10.2019). PDC et PBD y sont « au milieu », les Verts libéraux légèrement à gauche du « milieu ». Socialistes et Verts historiques, quasi-superposables, sont franchement « à gauche ». Le PLR, lui, est « au centre-droit ». L’UDC carrément « à droite ». Alors ?Continue reading

Quelle « majorité bourgeoise »? Rösti, Gössi et Pfister unis? Chance des Verts?

Où est la « majorité bourgeoise » ? Où en sont – avec le nouveau Conseil national des 200 – l’UDC d’Albert Rösti (53 élus), le PLR de Petra Gössi (29) et le PDC de Gerhard Pfister (25) ? Tous trois se tassent. UDC et PLR perdent la Chambre du peuple. Mais le PDC, comme arbitre, se relance (« Blick »). S’il confirme sa forme au Conseil des Etats des 46 (jusqu’au 24 novembre), il y gagnerait encore. Alors ? Ces rivalités « bourgeoises » favorisent-elles une candidature verte au Conseil fédéral ? Rappel. Verts libéraux de Jürg Grossen (16 sièges). Verts historiques de Regula Rytz (28). Socialistes de Christian Levrat (39). Le Conseil des Etats affinera.Continue reading

Seul contre tous? PDC Pfister comme UDC Rösti/Blocher? Troublant?

UDC et PDC, même combat ? Seul contre tous, ça marche ? A Droite, chez l’UDC d’Albert Rösti et Christoph Blocher, c’est une constante. Voyez cet appel de six élus pour le secours aux migrants en détresse. On n’y voit aucun UDC, mais le PSS Carlo Sommaruga, le PLR Kurt Fluri, le PDC Guillaume Barazzonne, la Verte historique Liza Mazzone, le Vert libéral Beat Flach, la PBD Rosmarie Quadranti. Prenez la publicité UDC de la pomme rongée par des vers. Au Centre, chez le PDC de Gerhard Pfister, c’est une surprise. Sa campagne sur Internet cible des élus de partis concurrents. Or, le PDC, en politique fédérale, est plutôt un faiseur de coalitions. Qui se trompe ?Continue reading

Zurich troublé. Les socialistes et les deux familles vertes. Galladé, Frei et Cie.

Virage « à gauche », non ? Virage « écologique », oui ? Voyez Zurich – le canton le plus peuplé. Daniel Frei, Conseiller national socialiste et ex-président du Parti cantonal, rejoint les Verts libéraux. Il trouve ses anciens amis trop idéologiques et dogmatiques. A Zurich, Chantal Galladé le précède. Frei lui succédera d’ailleurs au Conseil national. Avec lui, sa compagne Claudia Wyssen fait de même. 2004 : c’est aussi à Zurich que les Verts libéraux se séparent des Verts historiques. 2007 : le parti suisse est fondé. Zurich – carrefour troublé.Continue reading

Survie! PDC Pfister. Verts libéraux Grossen. PBD Landolt. Evangéliques Streiff-Feller.

20 octobre 2019 ! 4 partis « du milieu » veulent gagner les élections par des apparentements de listes (« NZZ am Sonntag »). PDC de Gerhard Pfister (11,6% des voix en 2015). Verts libéraux de Jürg Grossen (4,6%). PBD de Martin Landolt (4,1%). Evangéliques de Marianne Streiff-Feller (1,9%). Au centre-droit, le PLR de Petra Gössi (16,4%) n’y participe pas. A droite, l’UDC d’Albert Rösti (29,4%) souhaite l’entente avec ce PLR. La réciproque est moins vraie. A gauche, socialistes de Christian Levrat (18,8%) et Verts historiques de Regula Rytz (7,1%) devraient renouveler leurs accords. Qui gagnera ?Continue reading

Levrat à gauche. Rösti à droite. Opposés partout. Coopérations-gageures.

Surprise ? Les socialistes de Christian Levrat comme l’UDC d’Albert Rösti sont les pôles de la politique suisse sur tout (« Bund » et « Tages-Anzeiger », Université de Zurich, 27 août). Les socialistes très à gauche. L’UDC très à droite. Ils s’opposent en tout. Politique étrangère. Finances. Social et santé. Sécurité. Politique d’Etat (ex : étrangers, asile). Environnement et énergie. Transports et télécommunications. Questions juridiques. Economie et impôts. Cet écart se retrouve partout. On s’attendait à davantage de comportements dissidents. Eh bien, non.Continue reading

Destins PDC. Barthassat, Pfister, Engler, Thurnherr. Destins PLR. Keller-Sutter, Gössi.

Genève ! Le Parti démocrate-chrétien gagne au Parlement. Mais il perd Luc Barthassat au Gouvernement. Pierre Maudet (PLR) y est rejoint par Mauro Poggia (MCG), Serge Dal Busco (PDC), Antonio Hodgers (Vert), Nathalie Fontanet (PLR, nouvelle), Anne Emery-Torracinta (socialiste), Thierry Apothéloz (socialiste, nouveau). 3 au Centre-Gauche (Hodgers, Emery-Torracinta, Apothéloz). 3 au Centre-Droite (Maudet, Dal Busco, Fontanet). Et un « non aligné » (Poggia). Fontanet et Emery-Torracinta – les femmes reviennent. Du mieux.Continue reading

Superstar, Petra Gössi? Usés, Rösti et Blocher? Berne, Fribourg et les autres.

Petra Gössi, qui d’autre ? La présidente et ses libéraux-radicaux marquent ce 25 mars deux nouveaux points. Au Parlement bernois, ils prennent 20 sièges sur 160 (+3). Au Gouvernement fribourgeois, ils saisissent – grâce à Didier Castella – 2 sièges sur 7 (+1). Aux élections fédérales 2015 déjà, le PLR, encore présidé par Philipp Müller, marque son premier redressement depuis 1979. Puis, dès 2016, il confirme dans les cantons. Les gagnants seraient donc le PLR de Petra Gössi (+2%, « Bund » et « Tages-Anzeiger », 27 mars), les socialistes de Christian Levrat (+0,9%), les Verts de Regula Rytz (+0,5%). Les perdants, eux, seraient le PDC de Gerhard Pfister et le PBD de Martin Landolt (-1,2%), l’UDC d’Albert Rösti (-0,4%), les Verts libéraux de Jürg Grossen (-0,1%). Petra Gössi, superstar ?Continue reading