Notre-Dame en feu. Religion 2019. Jean-Paul II et François. Luther, Zwingli, Calvin.

Morte, la religion ? Voyez l’émotion inouïe suscitée par Notre-Dame de Paris en feu. En Suisse, tous les médias, ou presque, enquêtent sur la protection du patrimoine religieux de chez eux. Pourtant, la spiritualité y serait en déclin. 25% des gens s’afficheraient « sans appartenance religieuse » (Office de la Statistique, 2015-2017). Et ils augmenteraient. Mais attention ! Il resterait 36,5% de catholiques-romains, 24,4% de protestants (Eglises nationales), 5,2% de musulmans, 0,3% de juifs, d’autres groupes. Tout de même.Continue reading

Genève laïc. Islam partout. Minarets ou burqa. Tessin et St-Gall. Keller-Sutter au front.

Etat et religions ? Etat contre religions ? Genève – en votant sa loi sur la laïcité – interdit les signes extérieurs d’appartenance religieuse aux élus et fonctionnaires (oui 55,05%). Dans ce canton de la séparation Eglise-Etat (le seul avec Neuchâtel), toutes les confessions sont visées. Mais certains ciblent surtout le port du voile par des femmes musulmanes. Avant, la Suisse votera l’initiative UDC contre de nouveaux minarets (en 2009). Puis, Tessin (en 2013) et Saint-Gall (en 2018) banniront voile intégral et dissimulation du visage en public (burqa, niqab, mais pas seulement). L’Islam est partout.Continue reading

443 millions. Catholiques et protestants contre « sans-religion » et musulmans? Match?

263 millions de francs pour les catholique-romains ! 180 millions pour les réformés-protestants ! Tels seraient les montants d’argent public versés (« Neue Zürcher Zeitung »). Ils proviendraient d’impôts sur les entreprises et de subventions publiques. Catholiques et protestants réuniraient 37,2% et 25% de la population (Office fédéral de la Statistique, chiffres 2014-2016). Ces montants, malgré une certaine érosion de fidèles, ne faibliraient guère. En face, les « sans-religion » (24%) et les musulmans (5,1%) ne souhaiteraient plus financer des confessions auxquelles ils n’appartiennent pas. Débat.Continue reading

2019. Maurer, Sommaruga et la religion. Duretés du passé. L’Islam et le réveil.

Religion 2019 ! La Suisse du président Ueli Maurer, de la vice-présidente Simonetta Sommaruga et de leurs 5 collègues y croira-t-elle encore ? Constitution : on y trouve « Au nom de Dieu Tout-Puissant ! », moins souvent « chrétiens », « protestants », « catholiques », « juifs » ou « musulmans ». Conseil fédéral et Parlement : les couleurs religieuses des élus intéressent de temps à autre, pas toujours (ex : « NZZ », 12 décembre 2017). Ces traces deviennent-elles trop rares ? Quel présage ?Continue reading

Noël, chrétiens et jours fériés. Pfister, le PDC et l’opposition. Vents contraires.

Noël 2018 ! Oui, les valeurs chrétiennes appartiennent pour 47% des gens à la Suisse (Link, « SonntagsBlick »). 28% répondent « plutôt oui », 15% « plutôt non ». Pour un pays parfois saisi par l’indifférence religieuse, c’est peut-être une surprise. Le Zougois Gerhard Pfister, président du Parti démocrate-chrétien suisse, est l’un des plus ardents à croire aux valeurs chrétiennes. « Sans christianisme, il n’y aurait ni philosophie des Lumières ni démocratie » ( » NZZ am Sonntag « ). Flatteur ?Continue reading

Amherd et Keller-Sutter arrivent. Catholiques et protestants: quel match?

Religieux, le Conseil fédéral ? Deux catholiques (Viola Amherd et Karin Keller-Sutter) y remplacent une catholique (Doris Leuthard) et un protestant (Johann Schneider-Ammann). Se côtoient donc dès janvier : 4 catholiques (Berset PSS, Cassis PLR, Amherd PDC, Keller-Sutter PLR), 2 protestants (Maurer UDC, Parmelin UDC) et 1 « sans-confession » (Sommaruga PSS). On en parle peu. Car il y eut des crises (ex : Kappel, Villmergen, Sonderbund, Kulturkampf). A chaque fois, il faut du temps pour apaiser les tensions.Continue reading

Danemark aussi. Méthode Sommaruga. Burqa, minarets, poignée de main, bétail.

Burqa et niqab, oui ou non ? Le Danemark interdit à son tour la dissimulation du visage dans l’espace public. Des pays comme la France et l’Autriche le précèdent. Pour la Suisse, c’est une pression de plus. Dès 2013, le canton du Tessin s’y met. Une initiative fédérale – lancée par l’UDC Walter Wobmann et ses amis – suit. En 2009 déjà, une autre initiative UDC interdit de nouveaux minarets. A chaque fois, les courants « durs » de l’Islam sont spécialement visés. Des sondages prédisent l’acceptation. Sérieux.Continue reading

Netanyahu, Berset – fossé? Berne, Londres, Bruxelles – échecs?

Israël ! L’Etat hébreu – reconnu par l’ONU dès 1948 – fâche-t-il le monde ? Son Parlement en fait l’Etat-Nation du peuple juif, nomme l’hébreu seule langue officielle (non l’arabe), consolide Jérusalem comme capitale. Benjamin Netanyahu est content. L’Américain Donald Trump lui donne des ailes. Mais la population israélienne d’origine arabe, forte de 17,5%, serait déclassée. Israël, qui se veut démocratique, y perdrait en crédibilité. Son statut ressemblerait aux Etats à religion officielle unique (vrai : le judaïsme est à la fois religieux et culturel). Du coup, il tournerait le dos aux traditions laïques – ou pluralistes – d’autres démocraties. Casse-cou ?Continue reading

Catholique François à Genève. Duel protestant femme-homme. Levrat et l’Islam.

21 juin ! La visite du Pape catholique François au Conseil oecuménique des Eglises à Genève ravive les débats sur les religions. François y saluera les Conseillers fédéraux Alain Berset (président 2018), Doris Leuthard, Ignazio Cassis (3 catholiques). Eux gouvernent avec Ueli Maurer, Johann Schneider-Ammann, Guy Parmelin (3 protestants), Simonetta Sommaruga (« sans-confession »). Certes, le climat est plutôt apaisé entre catholiques (37,2%), protestants (25%), « sans-confession » (24%), musulmans (5,1%), juifs (0,2%) et autres (OFS, 2014-2016). On est loin des tensions de naguère (ex : Kappel, Villmergen, Sonderbund, Kulturkampf). Mais il y a de la vivacité.Continue reading

La Suisse chrétienne de Berset. L’Europe. Les « juges étrangers ». Les femmes.

Ouverte, la Suisse d’Alain Berset ? Il y a des signes. Europe : « Avenir suisse » – proche du patronat – relance l’adhésion à l’Union européenne comme option. Monde : les Conseillers nationaux, après les Conseillers aux Etats, combattent l’initiative UDC contre les « juges étrangers » (et pour la primauté du droit suisse). Femmes-hommes : la Chambre des cantons vote une surveillance de l’égalité des salaires réduite (pas de sanctions, entreprises de plus de 100 personnes seulement). 10 juin : un oui guette « Jeux d’argent » (SSR-GFS 58%/37% ; Tamedia 55%/42%), un non « Monnaie pleine » (54%/34% ; 68%/29%). Pour l’ouverture, chacun décidera.Continue reading