Eveline Widmer-Schlumpf, entre naturalisations et exclusion, respire le chaud et le froid

27.05.2008

Eveline Widmer-Schlumpf – Conseillère fédérale encore UDC – affronte une semaine agitée. Il y a du chaud et du froid. Ce dimanche, peuple et cantons tranchent de l’initiative « Pour des naturalisations démocratiques » lancée par l’UDC suisse. Cette initiative veut rétablir le droit des communes de naturaliser par le peuple – sans recours et sans obligation de motiver les refus. Comme le Gouvernement, la Grisonne combat l’initiative. Un sondage gfs-SSR du 21 mai lui donne l’avantage (56% de non, 33% de oui). Mais l’UDC suisse, refusant de jouer battue, poursuit sa lutte à coups de centaines de milliers de francs d’affiches et d’encarts publicitaires – comme si elle pouvait remonter la pente

Continue reading

Le libéral Philippe Leuba invite Eveline Widmer-Schlumpf à Lausanne et frappe un coup

04.05.2008

Philippe Leuba – libéral et Conseiller d’Etat vaudois – frappe un coup. Il invite à Lausanne la nouvelle Conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf de l’Union démocratique du centre (UDC), la « tombeuse » de Christoph Blocher. Son but est de resserrer les liens entre la magistrate grisonne et les Romands. Mais, coïncidence troublante, la réunion a lieu le 5 mai. C’est juste avant les séances cruciales des UDC vaudoise et fribourgeoise consacrées à l’éviction de la Conseillère fédérale et de l’UDC grisonne de l’UDC suisse. Jusqu’à présent, seules les sections grisonne et bernoise de l’UDC refusent cette exclusion. L’UDC suisse accuse Eveline Widmer-Schlumpf d’avoir pactisé avec les socialistes, les démocrates-chrétiens et les Verts pour déloger Blocher. Ce que la magistrate conteste. C’était le 12 décembre 2007 devant l’Assemblée fédérale

Continue reading

Charles Kleiber, grande figure de l’éducation et de la recherche, quitte la scène

30.12.2007

Charles Kleiber – Secrétaire d’Etat à l’Education et à la Recherche pendant dix ans – quitte la scène fédérale. Ce personnage hors-série aura manifesté une énergie tenace pour mieux faire travailler entre eux les Universités, les Ecoles polytechniques et d’autres acteurs, pour enrichir aussi le rayonnement international de la Suisse

Continue reading

Forum de Davos: Klaus Schwab, faux ultra-libéral, continue

24.01.2008

Il a bientôt 70 ans, Klaus Schwab. Le patron fondateur du Forum économique mondial de Davos – WEF en anglais – est toujours l’une des cibles favorites des ennemis jurés de la mondialisation ultra-libérale. Mais leur opposition semble perdre en virulence. Les manifestations hostiles paraissent aussi moins percutantes. En face, les forces de l’ordre se préparent mieux

Continue reading

Michel Béguelin part sur un joli coup, la 3e voie Genève-Lausanne décolle

18.10.2007

Michel Béguelin – socialiste vaudois et parlementaire fédéral pendant 20 ans – s’en va sur un joli coup. Mis sous pression, le Gouvernement central accélère le lancement d’une troisième voie de chemin de fer entre Genève et Lausanne. Cette revendication fait l’objet d’un bras de fer entre le pouvoir fédéral et la Suisse occidentale. Michel Béguelin, grand connaisseur du rail, y joue un rôle en vue. D’autres acteurs font chorus. André Bugnon, UDC vaudois, compte parmi les plus actifs. Lors de la dernière session du Conseil des Etats, une proposition du radical argovien Thomas Pfisterer – qui inclut d’autres projets ferroviaires – fait l’unanimité des sénateurs. Du coup, le Conseil fédéral change de cap. Il est même prêt à débloquer un milliard de francs de plus

Continue reading

Karin Keller-Sutter! On pourrait avoir besoin de cette Saint-Galloise en cas de coup dur

08.01.2008

Karin Keller-Sutter ! Ne perdez pas de vue cette Conseillère d’Etat radicale saint-galloise. Elle pourrait débouler sur la scène fédérale en cas de coup dur. Ce pourrait être lors de la démission de l’un des Conseillers fédéraux radicaux actuels – l’Appenzellois Hans-Rudolf Merz plutôt que le Valaisan Pascal Couchepin. Ces deux Sages sont nés en 1942. Une succession pourrait être âprement disputée entre radicaux et démocrates-chrétiens. Ils sont presque égaux (avantage en voix aux radicaux, avantage en sièges au PDC). Mais le PDC n’a plus qu’un fauteuil au Conseil fédéral (celui de Doris Leuthard), alors que les radicaux en ont deux (Merz et Couchepin, donc). Face à pareil choix, l’Assemblée fédérale risque de se couper en deux. Les deux partis auront avantage à mettre en lice leurs meilleures forces

Continue reading

Franziska Teuscher, chez les Verts qui montent, peut rafler la mise

27.01.2008

A son tour, Franziska Teuscher vise la tête des Verts suisses. Cette Bernoise se présente comme la plus redoutable concurrente du Genevois Ueli Leuenberger. Alors que le Genevois se verrait bien présider seul le cinquième parti suisse, la Bernoise n’exclut pas une co-présidence. Il s’agit de remplacer la Zurichoise Ruth Genner, présidente sortante. L’Assemblée des Verts devrait trancher le 26 avril. Après l’UDC, ce sont les Verts qui ont fait les meilleures élections de l’automne dernier. Ils ont aussi fortement contribué – avec les socialistes et les démocrates-chrétiens – à l’éviction du Conseil fédéral de Christoph Blocher (UDC « dur ») au profit d’Eveline Widmer-Schlumpf (UDC « modérée »)

Continue reading

Erika Forster triomphe. Les relations entre radicaux et UDC en deviennent touffues

27.11.2007

Une revenante, Erika Forster ! Certains jugeaient cette radicale saint-galloise perdue pour le Conseil des Etats. Le 21 octobre, au premier tour de l’élection, elle arrive troisième. Toni Brunner, vice-président de l‘UDC et fidèle lieutenant de Christoph Blocher, prend la tête. Le PDC Eugen David, autre sénateur sortant, s’intercale. Mais, entre les deux tours, Erika Forster retourne la situation. Presque tous les partis saint-gallois – même à gauche – se liguent pour faire trébucher le jeune Brunner. Et ils réussissent. Erika Forster est réélue à la première place

Continue reading

Georg Kreis, champion de la lutte contre le racisme, marque des points

23.12.2007

Georg Kreis ! Tout réussit au président de la Commission fédérale contre le racisme. Et d’un, le Conseil fédéral – contre l’avis du ministre sortant Christoph Blocher – renonce à corriger l’article anti-raciste du Code pénal. Et de deux, le Parlement évince du Gouvernement ce même Blocher. Peu de jours avant le 12 décembre (qui sera fatal au tribun), Georg Kreis – proche du Parti radical – publie un ouvrage qui s’en prend avec ardeur aux agissements controversés de Blocher et de l’Union démocratique du centre (UDC) en matière de racisme (éd. Salis, Zurich). Venant d’un président de commission nommé par le Conseil fédéral, l’affaire est peu banale

Continue reading